mercredi 30 mai 2007

061 Saint Patrice

(Saint Patrice : 17 mars)

copie d'un message envoyé à Médiapart 8, passage Brulon, 75012 Paris, 01 44 68 99 08, (contact@mediapart.fr) :

un Nième procès pour détruire Patrice Hénin aura lieu le jeudi 28 avril 2011 à 13h pour rébellion, 23ème chambre -1.



J'ai failli devenir tétraplégique le 15 mars à 18h en étant sauvagement agressé par un type qui s'est révélé être un policier des "stups" : ceinturé , placage et frappes au sol, à plat ventre, flic sur le dos, poitrine écrasée, impossible de respirer. Devant des témoins qui ont crié "mais arrêtez !" (de l'école 40 rue des Meuniers)

Ce monsieur ne pouvait pas savoir (?) que je respire avec 1/3 de mes capacités pulmonaires (mais je peux encore marcher lentement, sans parler).

Ce monsieur (policier David Gatty) ne pouvait pas savoir que j'ai une plaque de cholestérol dont quelques débris se sont détachés en provoquant un ACV le 2 juin 2010. Cette plaque étant attachée à la carotide par une base fine,
je peux être transformé en légume d'un instant à l'autre, il ne faut pas me brutaliser avec tant de précision (demandez au Pr Taillia neurologie Val de Grâce).


Ce procès sera médiatisé par Internet (correspondants du monde entier au parfum, comme vous, depuis 4 ans, sauf en Terre Adélie, peut-être).


Votre présence n'est pas indispensable, mais si vous voulez recouvrir un peu de crédibilité, je vous donne une petite chance. Donc, diffusez ce message au personnel de Médiapart avant d'en parler avec Edwy Plenel et François Bonnet. Ces deux-là font l'objet de vives critiques, et des policiers m'ont confirmé que Plenel avait peur à cause de multiples menaces.

Ma générosité, ma technique de guérilla : ni haine, ni pitié, m'incitent à leur donner matière à réflexion sur l'intérêt de maintenir l'omerta.
A défaut d'amnistie, amnésie possible...

J'ai passé 10h à l'Infirmerie psychiatrique de la préfecture de Police (IPPP ou I3P), sur ordre express du patron de la PP, Michel Gaudin, qui s'est déplacé spécialement à 4h du matin ce mercredi 16 mars pour empêcher les policiers de me relâcher.
Je suis donc bien un personnage important, à détruire.
Vivement que les policiers aient le droit de tirer à vue , certains en rêvent. D'ailleurs le Traité de Lisbonne le permet déjà.

Le médecin de l'IPPP a refusé de m'interner et m'a dit que je le devais à ma personnalité.
Que si j'avais été présenté le lendemain, j'aurais été jeté aux oubliettes, interné pour une CDI (Contrainte à Durée Indéterminée) sans pouvoir prévenir qui que ce soit.
Avec la même personnalité, pourtant.
Tollé chez les policiers, qui s'attendaient à ce que je sois relâché.

J'ai pu apprécier ma popularité auprès des policiers, gendarmes au palais de justice (?), partout, y compris à l'IPPP !!

Quand je vous dis que les policiers sont eux aussi des êtres humains, comme nous !

Je ne parle pas des chefs trop fascinés par les beautés et avantages de la Vème République, qui vont multiplier les attaques, tellement ils sont paniqués (ils sentent le vent tourner) : une autre expertise psy est programmée, pour me renvoyer à l'IPPP.

L'avocate commise d'office pour le procès qui a eu lieu le ledemain au dépôt (Houria Si Ali, une française de souche maghébine) a eu les yeux humides lorsqu'elle a réalisé tout ce qui se passait à mon sujet, depuis 4 ans : "c'est triste".

PS : retrouvez-moi l'auteur de cette citation : "une révolution est impossible jusqu'à ce qu'elle devienne inévitable".
Méditez, journalistes et les 8 000 destinataires de ce message, celle d'Albert Einstein :
"Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire". Vous êtes journalistes, ou militants, ou citoyens de mon pays, qui est le vôtre ! Alors regardez et journalez.

Si vous ne savez pas comment me soutenir, attendez mes instructions, sur le site PHÉNIx, la restauration est lancée. Commencez par téléphoner ou envoyer un courriel à Médiapart.

Patrice Hénin
29 rue des Meuniers
75012 Paris
patrice.henin@free.fr
patrice.henin@gmail.com


ooooOoooo


message diffusé par l'Assemblée Reconstituante de la VIème République (http://patricehenin.blogspot.com/) auprès de 8 000 adresses courriels (parlementaires, élus, médias, associations et citoyens) afin de briser l'omerta.

Conformément à la loi et aux règlements de la CNIL, les messages de prospection d'opinion, associatifs, politiques, caritatifs ou religieux ne sont pas considérés comme des messages de publicité. Votre adresse courriel peut nous avoir été communiquée par une relation commune ou par un message multi-adressé.

Pour se désinscrire immédiatement de notre liste de diffusion, il suffit de cliquer sur "inscription / désinscription" dans la colonne de gauche du blog "PHÉNIx, blog qui renaît toujours de ses censures".

Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU ratifié par la France le 29 janvier 1981 (décret n°81-76) :
1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.
2. Toute personne a droit à la liberté d’expression; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.

Merci de vous inscrire au bulletin du site "PHÉNIx, blog qui renaît toujours de ses censures". Le nombre d'abonnés retarde sa suppression, ce n'est pas trop dur, comme soutien efficace.
FIN DU MESSAGE ENVOYÉ À MÉDIAPART


ooooOoooo

 Jouez au policier, et essayez de trouver quelque chose de répréhensible dans la fouille au corps, surtout, quelque chose qui puisse justifier ma disparition aux oubliettes de la Vème République !







J'ai donc été jugé en comparution immédiate, renvoi parce que le policier qui a porté plainte pour rébellion n'a pas encore préparé sa défense (attaque) !

Il a vraiment tous les droits.
On ne m'a pas donné copie de mon jugement et du renvoi, mais une expertise psychiatrique est ordonnée, je suis libéré du dépôt du palais d'injustice avec placement sous contrôle judiciaire.

On me reproche l'achat de stupéfiants, puis consommation de stupéfiants (puisque je l'ai avalé !), puis d'avoir infligé 2 jours d'arrêt de travail au jeune policier, féru de musculation, qui porte plainte.

J'ai accepté d'être jugé séance tenante, on se revoie tous le 28 avril 2011.




Je suis reparti avec une copie de jugement qui n'est pas le mien (impossible de lire privé de lunettes !), mais j'ai entendu que je devais passer un examen psychiatrique. La routine, quoi.

Voici la copie du constat médical établi par mon médecin traitant 3 jours après l'agression policière, le 18 mars 2011 à 15h30 :


Voici quelques photos prises par des voisins, le 19 mars 2011 (4 jours après), on y voit encore les traces de rébellion :
bras droit :


épaule gauche :


genou droit :


genou gauche :



mollet droit :



thorax gauche :



puis menotage (10 cm) :

C'est l'amour du travail bien fait (10 cm).


Voilà. Je ne prends presque plus le métro, mais j'essayerai de pointer une fois par semaine.

SOULEVEZ-VOUS, NOM DE DIEU !
(en suivant mes instructions, si vous ne savez pas comment faire).
Moi, je me soulève encore un peu, même sans aide. Plus pour longtemps.

C'est votre pays, français de toutes les souches, de la Bretagne au Sénégal, en passant par l'Algérie !

Si vous avez une carte d'identité française, si vous détestez la Vème République telle que ce blog la dépeint, vous devez bouger un peu pour m'aider à faire la VIème, pour qu'elle soit la vôtre, À NOUS TOUS !


Je me présente à la présidentielle en 2012, s'il n'est pas encore dégagé, le petit.
Je ne suis ni Coluche ni de Gaulle, mais un citoyen révolté qui s'appelle Patrice Hénin.
Ne me dites pas que je ne suis pas assez petit, j'ai 5 cm de moins (1,63 m) que la grandeur présidentielle actuellement en vigueur.
Je ne serais peut-être pas élu, mais donnerai mes voix à...


Pour les législatives, j'ai un jeune suppléant plein de santé et de probité, de compétences.

Lutte des classes en 2 leçons pour les nuls :
- il y a ceux qui encaissent les sous et ceux qui encaissent les coups.
- seule phrase trouvée dans le profil d'une classe exceptionnelle, celle de l'agent David Gatty :
"Ton comportement provoque en moi l'envie soudaine de t'exploser la gueule"
(a enregistrer avant que l'amateur de combat rapproché n'efface cette page FaceBook).

Ben, c'est fait, notre intellectuel fana de musculation et d'ordre, à condition d'être armé, accompagné de copains armés et dotés d'impunité, à condition de pouvoir s'attaquer à des jeunes de 62 ans handicapés, ou   de 2 banlieusards contre 6 policiers vertueux, qui protègent, ne cherchent aucunement à attiser la haine, surtout pas sous prétexte de xénophobie, BREF, le groupe "PAF" (simplement le bruit d'un coup, cherchez pas plus loin) a effacé ce lien sur conseil de la justicerie à la voyouterie.

Mais si David Gatty a supprimé toutes les photos de son profil FaceBook, je le reconnais dans cette photo :



il a partagé une vidéo qui le montre avec une bande de copains faisant régner l'ordre en pacifiant une banlieue remplie de deux passants de souche locale :


vidéo présentée par david Gatty avec ce commentaire : "c'est bon ça!!!!!"



ooooOoooo