mardi 2 juin 2015

Décivilisation




Général V. D., je vous remercie de prendre connaissance des textes suivants et surtout de mon souhait de rencontrer le CEMA pour lui exposer mon projet. Peut-être pourriez-vous m'aider à le rencontrer, d'où cette prise de contact.
J'assisterai le lundi 2 novembre 2015 à 19H au meeting de Marie-France Garaud, Science Po salle François Goguel, 56 rue des Saints-Pères 75007 Paris, puis à la conférence de François Asselineau  le lundi 9 novembre 2015 à 19H30, à la Maison des Mines 270 rue Saint-Jacques 75005 Paris.

oooooOooooo

Extrait de mon article " 2ème lettre à présidente 17ème chambre TGI Paris" :

Tous mes lecteurs ont compris que si je fais l'objet d'un tel acharnement, c'est que je représente un véritable danger pour cette république fallacieuse.
Donc une chance énorme pour ceux qui veulent inverser ce processus de décomposition de civilisation.
Avec l'aide de ces compétences, aussi bien de militaires que de scientifiques, ingénieurs, économistes, biologistes, j'ai un projet : faire déclarer l'état de nécessité du droit international par le gouvernement après avoir assuré sa protection très, très, rapprochée, ainsi que celle de la maison de la radio.
Nos instructions sont élaborées, prêtes, toutes dictées par l'intérêt général dans le cadre républicain.

oooooOooooo

 Copie complète de mon article "Décivilisation" :
(Cet article a été envoyé par courriel aux membres du bureau de l'UPR le 23 avril 2015, parti pour lequel je milite actuellement. Toujours en attente de réponse).

Depuis ma découverte de l’effroyable interview de Frank Fenner avant son décès (extinction de l’espèce humaine inéluctable), je suis les travaux de la Fondation Frank Fenner créée par ses éminents collègues, moins pessimistes, qui essayent encore de briser l’ahurissante inconscience des gouvernements.
Cette interview m’a évidemment poussé à chercher d’autres avis contradictoires de chercheurs aussi éminents. Je n’ai trouvé que des confirmations : Dennis Meadows, Matthews Stein, Safa Motesharrei (NASA), Hubert Reeves et de plus en plus de scientifiques les rejoignent.
Tous n’affirment pas que l'extinction soit absolument inévitable, mais tous soulignent l’impossibilité d'agir à cause de la puissance des oligarchies qui combattent tout changement de paradigme.

La surpopulation exponentielle entraîne bien sûr une activité humaine de plus en plus prédatrice envers les ressources de la planète qui elle, n’est pas exponentielle et se meurt devant nos yeux, sous nos pieds et par nos mains.
L’économie réelle ne permet donc plus l'enrichissement légal, la corruption et le crime prennent le relais pour continuer de transformer des millions en milliards. La production de biens et services avec profit est de moins en moins possible et fait place à des trafics plus juteux comme la drogue (voir Mexique), la promotion immobilière mafieuse (bénie soit la surpopulation), les trafics d’armes et enfin le trafic d’êtres humains (même bénédiction).
Nous sommes bien loin des mesures à prendre pour sauver l’humanité dans ce monde où la notion d’intérêt général n'a plus cours.

Les états ruinés finiront par se dissoudre sans pouvoir entretenir armées, police, tribunaux, hôpitaux, écoles et démocratie. Ne parlons même pas des droits de l’homme.
Lorsque les plus nobles et sophistiqués attributs de la civilisation s'effaceront, plus rien ne pourra éviter la violence, les guerres civiles, les famines et épidémies.
Tout comme des sans-abris évitent les centres d’accueil où ils ne se sentent pas en sécurité, là où la solidarité n’a plus cours, la nécessité fera sa loi.
L’histoire se déroulera à l’envers à vitesse accélérée, après la disparition de la justice c’est le droit du plus fort qui prévaudra. Les peuples qui n'auront plus de repères nationaux se disloqueront en régions, les organisations étatiques républicaines et la laïcité feront place au repli  communautaire ethnique et / ou  religieux.

 J’ai l’intention de travailler avec la Fondation Frank Fenner, la plus grande contribution que je pourrais apporter serait de faire pencher le pays ayant encore le deuxième territoire maritime et aussi  le deuxième réseau diplomatique au monde du côté de leurs travaux et d'autres institutions scientifiques internationales.
Je voudrais faire étudier ma proposition de pousser au cloisonnement de l'humanité en ses états-nations pour geler les flux migratoires, comme on cloisonne les compartiments d'un vaisseau qui sombre, pour instaurer le contrôle des naissances dans et par chaque nation.
Les scientifiques ont fait leur travail, ont lancé inlassablement les alertes. Mais il n'y a plus de politiciens pour faire le leur.
Alors, pour enrayer et peut-être stopper cette mécanique infernale, il faut qu'une force crée un choc médiatique pour provoquer une prise de conscience immédiate de la part des français sur l’état du pays déjà bien avancé dans la barbarie.

Pour créer ce choc, il faudrait trouver un citoyen bien sous tous rapports qui vit déjà avec quelques décennies d’avance dans un monde de barbarie, quelqu’un pour qui la République n'existe déjà plus. Quelqu’un qui subit des coups montés de la part de la police qui cherche à le faire interner en psychiatrie pour le décrédibiliser. Sans raison, comme ça, pour rien. Et ceci à plusieurs reprises, 3 coups montés en 9 ans par exemple, pour bien prouver qu’il ne s’agit pas d’un groupe isolé de policiers corrompus, mais bien d’une volonté gouvernementale.

Il faudrait trouver quelqu’un qui ait subi un déni de justice tellement grotesque que ce déni soit scandaleusement manifeste et évident. Il faudrait que ce déni de justice soit lui aussi suivi d'autres sur plusieurs années pour bien prouver aux français qu’il ne s’agit pas d’une erreur judiciaire mais bien d’une volonté de lui nuire. Toujours sans raisons et dans le silence obstiné des médias, malgré le caractère étrange et scandaleux des persécutions.

Que la seule raison secrète de vouloir éliminer ce citoyen soit qu'il en sache trop sur des faits de corruption à haut niveau dont il a eu connaissance. Ceci permettra de prouver que la corruption est un fléau qui peut donc déjà annihiler toute forme de justice, contrôler la police, museler les journalistes, avec l'implication d'élus de tous bords, ceci étalé avec constance sur des années. J'insiste donc sur la nécessité d'éradiquer la corruption avant, pendant, après toute restauration de la République.
Je sais que la charte de l'UPR se limite à l'objectif de quitter l'Europe, l'euro et l'OTAN, mais on ne peut restaurer un édifice séculaire avec les briques pourries actuellement disponibles, les organes républicains les plus essentiels doivent être "nettoyés".

Il faudrait trouver un citoyen qui aurait milité dans différents partis politiques (PS, PG, DLR) tout en leur signalant ses persécutions et leurs motifs, que ces partis aient réagi en étouffant ces affaires, pire, en persécutant eux aussi leur propre militant.
Ainsi, que le ministre de l'intérieur de 2006 ait été élu grâce au silence du PS soit prouvé, par exemple.
Puis que des rencontres avec Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, Eva Joly, soient tout aussi stériles.
Que des courriers, courriels au siège du Front National et entrevues avec un de leur candidat député le soient tout autant.
Ces partis sont donc parfaitement inutiles voire dangereux et anti républicains.

Il faudrait que ce citoyen estime alors de son devoir de lutter sans ces partis en se présentant sans étiquette à la course aux parrainages pour l'élection présidentielle 2012, puis qu'il arrive à réunir 3700 euros pour payer ses bulletins de vote pour la législative 2012 (8ème circonscription de Paris).
Il faudrait qu'une banque (LCL) refuse d'effectuer le virement devant payer l'imprimeur des bulletins de vote.

Il est donc clair que ce citoyen est tellement  considéré comme dangereux pour l'ordre établi pourri que tous se liguent contre lui en violant les lois.

Il faudrait qu'à l'occasion de ses campagnes, la Commission Nationale des Comptes de Campagne et de Financement Politique ainsi que le Conseil Constitutionnel attaquent ce candidat pour le rendre inéligible pour 3 ans, sur la base de faux évidents, se démasquant ainsi comme des entités anti républicaines.

Il faudrait que ce citoyen soit connu des journalistes à force de les avoir alertés pendant 9 ans, mais que des médias considérés comme indépendants et libres (Le Canard Enchaîné, Médiapart, etc.) le fuient et pratiquent l'omerta comme tous les autres.
Que la société Free.fr lui coupe sa ligne pendant 3 mois sans explication.
Que la protection juridique de la GMF nomme des avocats pour obtenir des explications, mais que ces avocats se "dérobent" les uns après les autres jusqu'à l'abandon de la plainte.
Que ses blogues où il raconte ses persécutions soient fermés les uns après les autres (blogspirit.com, over-blog.com), même son site de photos en ligne (Magix.com), son forum de débat politique (Xooit.com).

Il faudrait que ce candidat ne soit pas fils d'un collabo hongrois mais fils d'un héros parachutiste SAS des Français Libres, un lorrain, qui fut blessé à Dien Bien Phu. Puis qu'après le décès de ce parachutiste, un conseiller d'état aidé d'un notaire essayent de faire signer un documentaberrant à sa veuve pour ensuite prétendre que cette veuve signe n'importe quoi et doit donc être placée sous curatelle renforcée pour prendre le contrôle de ses biens.

Un citoyen a eu le "privilège" de vivre toutes ces aventures, moi, Patrice Hénin. 
J'ai l'impression d'avoir déjà vécu ce que de plus en plus de personnes vivront dans le futur. Je fais le lien entre la situation nationale actuelle, mes convictions sur l'anthropocène et les causes des persécutions que je subis sans fin depuis 9 ans.

ACTION
Ces persécutions, si elles étaient médiatisées, provoqueraient cette prise de conscience : la République n'existe plus que sur le papier, est factice, ses élus ne représentent plus que leurs mensonges et leurs intérêts personnels, relayé par la propagande des médias.

Je demande donc à rencontrer un membre du bureau de l'UPR, le colonel Régis Chamagne (ER), afin qu'il trouve un moyen de me faire rencontrer le général (ER) Henri Pinard Legry. Egalement le Chef d'Etat-Major des Armées Pierre de Villiers , que je veux convaincre à effectuer une opération de sauvetage de la nation sans attendre.

Le projet que j'ai en tête ne peut se décrire que de vive voix, je m'en suis déjà ouvert à monsieur François Asselineau lors de l'inauguration du 15 rue Erard à Paris le 25 mars 2015.

Depuis cette date, j'ai été contacté par le cabinet du juge d'instruction Roger Le Loire qui m'a demandé 500 euros de consignation pour prendre en charge ma toute première plainte contre des policiers. 

Pour agrémenter ma paisible retraite, une hépatologue colonel du Val de Grâce avait refusé de me prescrire de l'Interféron pour soigner mon hépatite C devenue virulente en 2012.
Il s'en est suivi une cirrhose puis cancer du foie qui a été traité avec un an de retard. Si ce juge fait son travail, il lui faudra aussi traiter la plainte contre médecins qui est en attente. Parallèlement, mon 6ème procès pour avoir filmé un magistrat s'est tenu le 6 octobre 2015. S'en est suivi une condamantion à payer 500€ pour avoir filmé un magistrat en plein délire à mon encontre : c'est interdit. Non pas de mentir effrontément pour me condamner contre toute vraisemblance, mais de le filmer !

Merci de votre attention.

 Patrice Hénin, adhérent UPR N° G876H

PS : la plus stupide fumisterie  que je puisse entendre, lorsque des caciques de partis pour lesquels j'ai milité avec foi et conviction ont voulu écarter la curiosité et l'éventuel soutien de militants, c'est "laissez tomber, c'est une affaire familiale, personnelle". Chronologiquement, les commissariats du 80 avenue Daumesnil (avril 2006), la médiatrice Françoise Guyot (oct. 2006), la section PS du XIIème (2006-2008), les techniciens de Blogspirit.com qui ont maquillé mon premier blogue en site pédophile pour le faire supprimer (2007), la 16 ème chambre correctionnelle du TGI Paris (2007), les avocats Augustin Kemadjou, Philippe Miro (2007), la psychiatre Marie-Elisabeth Meyer-Buisan (2007), Béatrice Zarecski-Weinberg (2008), la 10ème cour d'appel (2008),  les techniciens Free.fr (déc. 2007-fév. 2008), les techniciens de Over-blog.com (2008), la section PG du XIIème (nov. 2008-fév. 2009), les policiers du 35 rue Hénard XIIème, le Service d'Insertion et Probation Pénitentiaire (2009 puis 2014)), le personnel du restaurant Emeraude de la rue de la Brèche aux Loups (2009-2010), le conseiller d'Etat Louis Boré (2010), le colonel Gilles Castel du SGA de la Défense (2010), le Debout La République de Nicolas Dupont-Aignan (2010), l'ex préfet de police Michel Gaudin (2011), la 23ème chambre correctionnelle TGI Paris (2011), le pôle 8 du TGI Paris (2012), la cour de cassation (2008, 2012, 2014),  le directeur de l'agence LCL et son personnel (2012), la Commission Nationale des Comptes de Campagne et de Financement Politique (2012), le Conseil constitutionnel (2012), la 12ème chambre correctionnelle (2013), le pôle 2 TGI Paris (2015), la 17ème chambre civile, le personnel du restaurant Emeraude rue de Fourcy IVème… liste non exhaustive (!),  tous ces citoyens ou entités ayant quelque pouvoir ou autorité, s'il est vrai qu'ils se sont personnellement occupé de ma personne pour me nuire, ne sont pas de ma famille. Ils composent la société "républicaine" dans laquelle j'essaie de vivre.

Quant à mon petit frère cadet, s'il est bien de ma famille, il est lui aussi une victime de ce système pourri. C'est donc bien le système de corruption que je dois combattre.

Il me moque en vantant et en me démontrant les avantages à l'intérêt personnel et rit de mes persécutions comparé à sa richesse d'escroc immobilier  devenu américain.
Mais il est détesté et méprisé de tous, il n'a pas vraiment fondé de famille, il est incapable d'aimer. L'argent lui a ôté la vie, celle qui vaut d'être vécue.

Par amour de l'intérêt général, je préfère de beaucoup être le persécuté parce que j'ai la justice de mon côté et mon combat sera victorieux.
 Les magistrats pourris le savent sinon ils ne s'acharneraient pas contre moi avec autant de folie qui n'est autre que de la panique.
Des amis m'ont dit que je commençais à entrer dans l'histoire.
Mais Frank Fenner nous dit qu'il n'y aura plus d'historiens, fâcheux.

Alors, à plus forte raison,  je continue mon combat, si nous devons disparaitre, faisons-le comme l'orchestre du Titanic, civilisés jusqu'au bout.