vendredi 14 mars 2008

001 Correspondances en souffrance

message 26.10.07 23:25
de : D.
à : Patrice
sujet re: [Fwd: on m'a envoyé en enfer samedi]
AH ! La justice...il y a tant et trop à dire !
M. S'EN EST SORTI EN EVITANT LE PIRE !
Coeur faible mais sans intervention ultime. Tant mieux, mais il en a marre ! Première chose qu'il a dite cet après-midi, en ouvrant lentement les yeux, dans sa chambre aux soins intensifs, avec des tuyaux de partout et à toutes les sorties !
Exténué et affaibli, il ne m'a pas dit plus de quatre phrases: "J'en sors encore un coup! " "J'en ai marre !" "Ah! ce genou me fait trop mal !" "Je t'aime! " .
Il a dormi, j'ai dormi avec lui, lui sur son lit remplit de fils et de barrières inaccessibles pour une bise, et moi dans mon fauteuil, nous tenant par deux doigts.

Je suis arrivée juste après lui qui venait de la salle de réveil. Je suis repartie à 18h30, en ayant demandé une autre couverture aux infirmières et plus de calmants car la pompe à morphine ne suffisait pas.
Rassurée quant à sa nuit, je suis rentrée à la maison, mon auxiliaire de vie transformée en chauffeur pour la circonstance.
Voilà ! La vie continue, la vie est belle !
D.

Message du 27/10/07 01:54
De : "Patrice Hénin"
à : D.
Copie à :
Objet : une ombre noire, dépitée, s'éloigne en traînant sa faux, ridiculisée...
Mentalement, j'avais allumé une flamme d'espoir.
En ayant peur que la flamme ne s'éteigne, mais je me disais :
c'est une flamme d'espoir, alors ne va pas penser qu'elle sera soufflée.
Elle s'est transformée en feu de joie en lisant ton message cette nuit !
Maintenant, la flamme de vie vacillante s'accroche, s'est rallumée.
Elle irradie, baigne de sa lumière même des fils et barrières.
La flamme qui va donner envie à M. de la maintenir, parce qu'il faut qu'il ait de nouveau envie de tout supporter pour qu'elle brûle longtemps.
Cette flamme porte un nom : D.
- - - - - - - - - - - - - - -
Pour ma culture générale :
J'ai passé la soirée dans un appartement du IIIème arrdt. Groupe "Démocratie Participative", toujours sous l'égide de Désirs d'Avenir, mais avec une tendance à l'autarcie. 20 personnes. J'ai suggéré un "retour" au sein de Désirs d'Avenir, au militantisme. Et une formation, quelques-uns étudient la démocratie participative depuis 30 ans !
- - - - - - - - - - - - - -
Pour ma liberté :
L'avocate m'a affirmé qu'il était courant que les dossiers soient "dans les couloirs". Elle pense avoir les pièces vers décembre, jugement en été. Il faut vraiment reconstruire ce pays.
Une révolution s'impose. Ce n'est plus le siècle où les têtes se baladaient au bout d'une pique, mais lorsque les politiciens se prostituent, le peuple de France se réveille.
Aux Etats-Unis, j'ai constaté que tous se repliaient sur eux-mêmes, puisque plus rien n'est possible.
Mais leur système s'écroule. Cela va bouger, quand le "pain" manquera.
C'est l'eau qu'ils n'auront plus (tout l'ouest du Mississipi), en 2025.
Dominique Bertinotti (maire du 4ème) a reçu mon rapport, ainsi que ceux qui m'ont dévoilé la réunion secrète.
- - - - - - - - - - - -
Pour les autres :
Distribution de tracts demain matin. Pour que nos élus soient grassement payés.
Un blog que j'ai découvert, une journaliste rebelle qui informe. C'est féminin, mordant, franc-parler, de la littérature décapante, avec l'encre des sentiments :
http://r-sistons.over-blog.com/

Bonne journée, vous deux !

message 28.10.07 00:33
De : D.
à : Patrice
Sujet : Re: une ombre noire, dépitée, s'éloigne en traînant sa faux, ridiculisée
Mon bien cher Patrice,
Perles de diamant que la quintessence de ton esprit, dévoilées par ta prose admirable...
Merci, Patrice et merci aux Désirs d'avenir qui me font rencontrer autant de valeur et si je trébuche de penser à vous me relève et m'assure de poursuivre encore.
Merci pour tes commentaires dont je partage le même constat amer, pour rencontrer les mêmes ici, en France profonde.
Toujours pas de réponse du 1er fédéral à notre endroit. Ils attendent que nous nous dégoûtions naturellement, soit en y mettant le paquet pour nous décourager (ce qu'ils n'ont pas manqué de faire, soit avec notre santé, où que tout finisse avec elle, sans doute).
Le parachuté, lui, attend son heure. C'est fou ce qu'il y a comme parachutes ces temps derniers !
Merci de me faire connaître aussi, une autre plume mordante, drôle et brûlante comme la braise de ses yeux, la belle journaliste gitane et par elle, un troisième message du sombre destin qui nous guette !
Signaux rouges de fauteurs de guerre qui s'agitent en silence dans l'ombre de notre dos !
Cependant que l'on nous amusent avec une TV dévoyée et soumise à une propagande sans merci, l'Amérique et Israël affûtent leurs armes !
Camps de concentration pour les dissidents en Amérique (Alaska, ils mourront plus vite !), main-mise sur la France avec Sarko et DSK à leurs bottes puis main-mise sur l'Europe à travers Sarko, pour une vaste hégémonie sur le monde arabe !
Et, pendant ce temps ce minus de PS joue a tire que je te tire la couverture et le magot à moi ! Le PS n'est plus rien qu'une loque misérable !
Quant on regarde de plus près ses élus, qu'on les observe crûment, vraiment, et que l'on étudie leur comportement, les sénateurs y compris, quel est celui qui est sincère, près du peuple, élu vrai du peuple et pour le peuple ?
Il n'y parviennent pas car ils ne peuvent pas ou ne savent pas se remettre en cause. Il faut une grande souffrance intérieure pour y parvenir, car elle seule nous dévoile l'essence de la vraie vie !
Rien d'étonnant dès lors que l'on accouche d'un Kouchner, le va-t-en-guerre pour mieux faire de l'humanitaire derrière, un DSK mais lui, il a prit le PS pour tremplin, comme beaucoup d'ailleurs, un Besson parjure, un Allègre paumé, un Fabius de droite qui se dit à gauche de la gauche, prétexte fumant pour tenter de gagner le trône, etc...etc...
Mitterand ne l'a-t-il pas fait lui-même, seulement lui avait de la trempe, une intelligence peu commune et a su manoeuvrer pour l'emporter sur un créneau porteur à l'époque : le programme commun.
Anecdote : M. et moi avions participé à son avènement, pour y avoir travaillé dessus, moi au PC de 1968 à 1978, et Maurice au PS de 1968 à 1984, participé aussi à mai 1968.

Nous avons avec l'élection de Sarko ouvert la boite de pandore et qui sera en mesure de la refermer à présent ?
Les forces adverses sont terrifiantes et je crains que la force brutale et aveugle ne renaisse de ses cendres...si le peuple français s'endort comme les américains que l'on met au pas à présent.
Mon père, mais, j'ai du te le dire était un Patriote, Résistant à l'Annexion de Fait et ma mère a été violentée par trois nazis, ce qui l'a rendu quasi autiste.
Je ne supporte pas la violence, je redoute et exècre la guerre par tous les pores de ma peau.
Bon, mais il est tard...
Amitiés, a+++, love xxxxxxx
D.

jeudi 13 mars 2008

002 ORPEA aux Armes, citoyens du Net !!

 L'argent qui corrompt, qui pourrit, qui détruit
disais-je...

Je me contente de relayer cette pétition, parce qu'en tout égoïsme, je compte aller en maison de retraite à Marseille.
C'est un bon exemple de l'utilisation de la justice sarkozyenne. Ce type et ses sbires à Rolex m'horripilent, comme vous avez peut-être remarqué.
Alors, voilà. J'aime pas ORPEA, Organisme Réputé Pourri d'Entourloupes Amiantées.
--------------------------------------------------------------------

AUX ARMES CITOYENS DU NET !!

Soutenez l'agence d'Architecture 10Raisons ainsi que Caroline Diraison Architecte DPLG et Sylvain PIOTROWSKI Collaborateur d'Architecte contre les agissements d'un groupe de Santé privé ORPEA / CLINEA.
La société ORPEA (18 000 salariés) cotée en Bourse, 1 milliard de CA, leader dans les maisons de retraite, attaque au tribunal l'agence d'Architecture 10raisons (2 personnes) qui avaient en charge la réhabilitation du Centre Cardiovasculaire Valmante à Marseille ( 8000 m2, 90 lits ) pour avoir fait son travail correctement dans le respect des lois.

Ce batiment de 1973, ne répond plus aux normes Incendie, Handicapé, Thermique, AMIANTE.
ORPEA refuse de faire 10,5 millions de travaux pour mettre aux normes ce batiment et laisse des malades dans cet hopital pour des raisons de profit.

Notre agence voulait juste faire respecter les lois, et textes en vigueur et cela malgré les défaillances des institutions (Service de la Ville, Controleur APAVE, Maitrise d'ouvrage, Organise de Santé..Etc) :

Que voulions nous faire respecter ? Juste des Lois et des Contrats

Le Contrat de l'ordre de Architecte
La Déontologie de cet Ordre
Le respect du métier d'Architecte
Le Droit d'auteur.

Le respect du code de l'urbanisme.
Le respect des réglementations d'incendie.
Le respect des règles handicapés
Le respect des réglementations thermique
Le respect de la santé publique.
Le respect de la réglementation sur l'amiante.
Le respsect de l'environnement.

Le respect des malades et a leur droit à l'information (Ils dorment dans des chambres avec de l'amiante et cela n'inquiète personne...ORPEA minimisant l'affaire)
Le respect des entreprises
Le respect sur les délais de paiement.

en un mot le respect des lois de ce pays.

Etre Architecte ou dans une agence d'architecture, ce n'est pas "Tais toi, et fait ce que je te dit car je suis le client", ce sont des valeurs et une éthique que nous devons préserver face à cette politique du rouleau compresseur.

Nous voulons faire stopper ainsi une position dominante et abusive, sanctionnable en droit Européen (Note Du Relayeur : tu parles !).

ORPEA ne respecte rien car ORPEA c'est la Loi.

Un procés cela dure 10 ans...La Justice est un Luxe que nous ne pouvons nous offrir.

Le profit d'actionnaires sur le dos de nos personnes agées et de la santé publique, nous sommes contre.

Nous en appelons au soutien de tous, Architectes, Citoyens, Responsables politiques
pour stopper ce groupe prédateur,et défendre une profession, une consoeur, des gens honnêtes qui essaient de faire un travail de qualité contre le Groupe ORPEA Clinéa

Demain nous pouvons tous être victime d'un groupe comme ORPEA / CLINEA.

Pour que les lois soient repectées par tous et pour tous.

Nous demandons qu'une enquête sur ce groupe soit faite, que cet hopital soit fermé le temps des travaux, et que ORPEA réalise les 10,5 millions d'euro de travaux nécessaire à sa réhabilitation notamment sur l'amiante.

Nous souhaitons par cette action informer et responsabiliser tous les acteurs dans ce dossier.

Signez notre pétition, qui sera adréssée à notre ministre de tutelle des Architectes M Mitterand et M Bachelot Ministre de La Santé.

CLIQUER ICI POUR SIGNER
----------------------------------------------------------------------------------------------
signez-vous ou croisez les doigts, Bachelot et Mitterand sont encore "ministres".

Lu sur FaceBook :


http://www.facebook.com/patrice.henin?v=app_2318966938&ref=profile#!/group.php?gid=120801571270822&ref=ts

Sylvain Diraison 1 an de Prison - 45 000 Euro d'amende...alors the end à la démocratie.

THE END, DOORS...

 http://www.youtube.com/watch?v=NoBFhdeR9PE

 NON, CE N'EST PAS LA FIN !

Puisque nous n'avons pas encore libéré et gagné, nous autres, sommes encore (!) dehors !!

Le chant des partisans, c'est plus approprié :

http://patricehenin.blogspot.com/2009/12/le-chant-des-partisans-eternel.html

  


mercredi 12 mars 2008

001 Détresses aux abois


La commission Solidarité du Conseil de Quartier de la Vallée de Fécamp s'est apparemment auto-dissoute.
Faute d'idées !?!
J'avais pourtant donné comme exemple le premier SDF mort au Bois de Vincennes, et demandé si l'on ne pouvait pas réfléchir et faire quelque chose.
Nous en sommes à 6 aujourd'hui (3 ou 4 au bois).

On m'a répondu que le bois ne fait pas partie du Quartier Vallée de Fécamp.
On peut donc y mourir tranquille, ce n'est pas de notre ressort. C'est chouette.

Le mot solidarité n'est pas un mot qui se mesure en carrés de cadastre.
C'est un mot qui désigne le seul remède à la détresse sociale de ceux qui ont tout perdu.
Non pas qu'ils soient fainéants, ou alcooliques. Ceci n'est que le résultat final.
Mais parce qu'ils sont victimes du système qui les a conduits là.
Au boulot, on se bat pour garder sa place, ils n'étaient peut-être pas assez méchants.
Et donc réduits à néant, avant de devenir "fainéants".
Un système incapable de fournir du travail à tous.
Incapable de soigner ceux qui n'ont rien.

La détresse ne s'écrit pas, ne s'écrie pas, ne crie pas.
Elle ne peut qu'attendre la solidarité, en silence, le jour puis la nuit.
Je demande à chacun d'être une Commission Solidarité.
Prenons des couvertures de survie au Secours Populaire, rue Montgallet.
Et allons au bois.
Une certaine Françoise P. l'a déjà fait sans rien demander à personne, et sans en parler. Le premier mort était son "protégé".
Prenons quelque chose dans notre frigo, quelque chose qui ne soit pas une boîte de conserve, ils connaissent, plutôt du frais, une simple salade, des fruits.

Et allons au bois. En se conduisant comme si on allait chez quelqu'un, et si on dérange, s'excuser.
Les associations caritatives, le SAMU social font leur travail ?
Bien sûr, mais la solidarité ne se délègue pas aux "autres", même aux professionnels. Elle complète, renforce.
Parce que c'est l'affaire de tous.
Pensons à tout ce que j'aurais pu oublier.
Puisque ce bois est devenu foyers, apportons ce que le bois apporte dans nos cheminées : un peu de chaleur pour ce bois, trop froid.

Et si nous rencontrons un miséreux dans nos rues, n'allons pas au bois, donnons.

Nous qui avons un toit, parfois, pensons à ceux du bois.

Joyeuses fêtes à tous.

mardi 11 mars 2008

011 Un sujet d'émerveillement Loi Le Pors article 28

Copie de secours de cet article est placée dans l'un des dossiers : http://patrice.henin.free.fr/Dossiers_DOC_PHENIx/
Le manuscrit complet (mise à jour mensuelle) du blog est téléchargeable en livre PDF ici  :
ooooOoooo

En réponse au "sujet d'émerveillement" découvert par Jean-Jacques.



Date: Thu, 20 Oct 2011 22:07:22 +0200
From: Jean-Jacques
To: patrice.henin@free.fr
Subject: Un sujet d"émerveillement

Bonsoir Patrice

En espérant que ça va pour le mieux et que tu n'as pas revu ta petite frappe.
Je viens de réaliser quelque chose d'assez singulier en consultant la page suivante :

http://www.avocat-lingibe.com/le-droit-au-quotidien/fonction-publique/fichejuridique.2007-09-23.8847053731

Le point suivant notamment m'a interpellé :

Un fonctionnaire ne peut donc s'opposer à l'ordre donné par un supérieur hiérarchique que si celui-ci est manifestement illégal ET de nature à compromettre gravement un intérêt public.

Traduction : Un fonctionnaire ne peut s'opposer à l'ordre donné par un supérieur hiérarchique même s'il est manifestement illégal lorsque celui-ci ne porte atteinte qu'aux intérêts d'un simple particulier.

Amusant non ?

J'étais sûr que ça te plairait.

Bonne soirée à toi mon gars Patrice.

Jean-Jacques

Réponse de Patrice Hénin :


Cela fait longtemps que je rappelle à l'ordre les flics et gendarmes en leur signalant l'article 28 de la loi "Le Pors".
J'ai parfaitement bien remarqué le caractère inclusif du "ET", dans mon cas je le traduit par "vous ne pouvez pas m'arrêter, m'expulser de l'audience, parce que l'ordre est illégal ET contraire aux droits de l'homme" (7 violations à mon égard dans mon affaire).
Or, les droits de l'homme sont d'intérêt général, on ne peut les violer, même si je ne suis qu'un tout petit bout d'humanité (1/6400 millionième).

C'est mon interprétation, qui était celle du législateur Le Pors, pas celle des flics, des juges, qui l'ignorent totalement sans même la connaître (pour les flics). On fait ce qu'on veut dans ce pays, les lois sont juste là pour ceux qui ne sont pas justiciables (dans la rue, pas à l'audience).

Je préconise la Kalachnikov, c'est un devoir de tuer ceux qui ne veulent pas obéir aux lois pour détruire un, puis deux, puis un tas de monde :

Article 11. - Tout acte exercé contre un homme hors des cas et sans les formes que la loi détermine, est arbitraire et tyrannique ; celui contre lequel on voudrait l'exécuter par la violence a le droit de le repousser par la force.
(http://fr.wikisource.org/wiki/Constitution_du_24_juin_1793)


ET (même constitution de 1793) :


Article 27. - Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l'instant mis à mort par les hommes libres (faut donc être plusieurs, si tu veux un coup de main...)



Tu as donc le devoir de tuer. "à l'instant", cette Constitution n'a jamais été appliquée, mais elle a bel et bien été votée le 24 juin 1793. Elle a été simplement suspendue pour permettre la Terreur, et le fait qu'elle ait été votée, simplement suspendue, a permis de rallier les derniers réticents au régime "provisoire" de Terreur de Robespierre.




C'était donc deux articles très doux et gentils de la Constitution, rédigée par des gens qui en bavaient autant que nous aujourd'hui. Donc, je ne vois pas l'intérêt de faire autre chose que ce que nos prédécesseurs avaient trouvé comme réponse à la tyrannie : "tuer, et vite", phrase extraite du chant des partisans, écrite par le même genre

Ils ont même utilisé le fait qu'il avait été un peu trop loin dans son régime de Terreur pour le décapiter, grâce à cette Constitution sortie de son placard. mais vite remballée : le Directoire, (refaite), le Consulat (re-refaite), Napoléon...

Les citoyens te remercient par avance.

Patrice Hénin

lundi 10 mars 2008

010 Le TGI de Paris englobe le Japon dans son "territoire national"

Copie de secours de cet article est placée dans l'un des dossiers : http://patrice.henin.free.fr/Dossiers_DOC_PHENIx/
Le manuscrit complet (mise à jour mensuelle) du blog est téléchargeable en livre PDF ici  :
ooooOooo
COPIE-COLLE D'UN DOCUMENT REÇU :
Chers Compatriotes,

L'association VAR étant originellement basée à Tokyo, vous avez sans doute déjà entendu parler de l'ambassadeur de France actuel au Japon, Monsieur Philippe Faure.

En effet, après avoir occupé des postes très importants au sein de la diplomatie française, ce personnage hautement décoré (voir son CV en attache) comme il se doit pour tout franc-maçon dit "très respectable", a réussi en l'espace d'un peu plus de 3 années:

- à se faire inscrire au registre des "ennemis de la Nation" (voir à ce sujet le DOSSIER «LES ENNEMIS DE LA NATION»),

- à poursuivre, en désespoir de cause, pour diffamation votre serviteur auprès de la magistrature française où ses relais maçons ont multiplié les démarches clairement illégales (voir à ce sujet la Correspondance avec le Lieutenant de Police Aurelien Diche sous les ordres du Procureur de la République de Paris, Monsieur Jean-Claude Marin incluse dans le dossier républicain des "ripoux maçonniques" sur le site de VAR). Les éléments principaux du dossier judiciaire sont en attache pour référence,

- à humilier la France et les Français du Japon lors de la gestion pitoyable par l'ambassade de France de la crise du 11 mars dernier pendant laquelle les caméras de télévision japonaises ont été invitées à filmer quelques jours après la catastrophe les fenêtres calfeutrées de l'ambassade de France créant ainsi un mouvement de panique au sein de la population nipponne qui a logiquement pensé que les Français détenaient des informations scientifiques alarmantes non-communiquées par leurs autorités (les Japonais qui ont une excellente mémoire, s'en souviendront longtemps), mais aussi pendant laquelle les dysfonctionnements se sont multipliés notamment au sein du système sécuritaire d'îlotage très mal géré par l'ambassade depuis de nombreuses années malgré de multiples dénonciations au sein de la communauté française du Japon,

- à participer à des soirées "galantes" organisées par son nouvel ami agent immobilier, Monsieur P. H. (1), dans un bar chic proche de l'ambassade de France (1) géré par un républicain truculent et bien évidemment adepte de la "fesse", Monsieur F. F. (1), qui a réussi la performance de faire fortune grâce à la mafia japonaise et qui est bien évidemment lui aussi connu des services français depuis longtemps.
La proximité d'un ambassadeur avec de tels personnages laisse pantois surtout si l'on envisage que des photos compromettantes auraient pu être prises lors de ces soirées fines… Juste pour éventuellement monnayer des informations ou des faveurs. Il ne s'agit donc pas ici de dérives privées (Monsieur Faure est marié) mais bien d'un comportement dangereux pour l'intérêt public et la défense nationale. Ainsi l'on peut à ce sujet noter que notre cher agent immobilier, ancien videur de discothèque, vient, à la surprise de toute la communauté française du Japon, de se faire décorer par son ami ambassadeur dans l'Ordre National du Mérite humiliant de cette manière tous les Français qui, eux, ont véritablement mérité cette reconnaissance républicaine.
  
- et à heureusement susciter au début de l'été le déclenchement d'une enquête diligentée à son sujet par le Ministre des Affaires Etrangères et Européennes en personne, Monsieur Alain Juppé (voir document en attache).

Or les services de la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur) et plus encore de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) ne pouvant bien évidemment pas ignorer les informations ci-dessus qui offusqueraient gravement tout véritable patriote, ont certainement fait un rapport "circonstancié" au Ministre Juppé qui a pris la décision qui s'imposait: le départ immédiat de l'ambassadeur Faure qui embarrasse aujourd'hui toute la communauté française du Japon ainsi que la diplomatie tricolore dans son ensemble.

Et nul n'en voudra au Ministre des Affaires Etrangères si dans quelques mois Monsieur Faure se retrouve en bas de la hiérarchie d'une ambassade secondaire ! Il n'aura obtenu finalement qu'un poste à la hauteur de son mérite réel où sa participation à des "fêtes du slip" ne pourra qu'amuser les Français.

Alors bon vent Monsieur l'ambassadeur et ne revenez pas au Japon car avec le mal que vous y avez fait, vous ne serez pas le bienvenu.

Karl Strepkoff
Président de l'association VAR (http://www.vigilanceetactionrepublicaines.info/)

(1) les informations concernant les noms des personnes et le lieu dit seront communiquées aux autorités judiciaires françaises dans les plus brefs délais.
ooooOoooo
FIN DU COPIE-COLLE

 Exemple d'attaque en diffamation fébrilement ratée et sa correction :











Le droit se perd, c'est peut-être l'âge. Comme Chirac avec sa nouvelle maladie d'anosognosie, excessivement contagieuse.
"Oublier" la prescription, "oublier" l'état des lieux...

Heureusement, le préfet peut intervenir maintenant, avec cette merveilleuse loi sur les soins sans consentements, la plupart des anosognosiques niant le fait qu'ils aient besoin de soins.
Quant on pense que cette maladie passe inaperçue du malade lui-même, persuadé qu'il se rappelle de tout, cela fait froid dans le dos, tous ces maldes invisibles qui nous entourent.
Tous ces juges, tous ces membres du Conseil Constitutionnel qui oublient.
Au fait, Chirac ayant voté comme constitutionnelle cette loi sur les soins sans consentements, que va faire le préfet ?
Lui rappeler que cette loi est contraire à l'article premier de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen ? Oublié. Ennuyeux, ce foutu pays des droits de l'homme devenu pays des anosognosiques.



Patrice Hénin

dimanche 9 mars 2008

009 Le crime paye

Le crime paye

Toujours appliquer cette bonne vieille méthode pour comprendre les choses de la vie législative, donc "financière" : toujours se poser la question "à qui profite le crime ?"
Eh bien. Le cannabis en vente libre. C'est dans l'air, décidément.
Je rappelle que le THC n'est pas physiologiquement addictif. Ceux qui fument comme des malades sans jamais s'arrêter sont effectivement des gens à problèmes. Dans ce cas, je leur conseille de continuer à calmer leurs angoisses avec du cannabis plutôt qu'avec du Prozac , Xanax, Lexomil, anti-dépresseur quelconque et tuti quanti.

Mais à condition d'en parler à leur entourage, un psychologue.
Lorsque cela sera légalisé, se sera possible.

Mon pneumologue Bertrand Dautzenberg, dont l'avis est souvent requis pour les problèmes d'addiction pense que le THC fait des ravages dans le cerveau, propulse le fumeur dans les affres de la schizophrénie.
Si vous avez des  prédispositions à la schizophrénie, nul doute qu'un produit qui démultiplie la "gamberge", fais bouillonner vos pensées ne fera qu'empirer l'état.

Il est vrai qu'après 40 ans de fumette quotidienne, mes écrits sont délirants, dépourvus d'humour, d'intérêt, le reflet d'une personnalité amoindrie et abrutie. Je comprends de moins en moins de choses.
Par exemple, je m'inscris au Parti Socialiste, et 5 après je prétends que c'est le dernier endroit où l'on trouve des socialistes.

Seul le docteur Lionel Cohen confirme que je suis logorrhéique, saute du coq à l'âne et que je suis atteint de délire de persécutions. Mais la mairie de Paris et du XIIème  lui a fait croire que j'étais anti-sémite, alors il place l'intérêt de sa communauté avant celle de la médecine. Tant pis pour moi.
Cet argument "délire de persécution", a été utilisé contre moi par le juge Bertrand Augonnet de la 23ème chambre 1, correctionnelle, pour persuader l'audience qu'il fallait me "soigner".
Et la mairie de Paris, la maire Michèle Blumenthal du XIIème est satisfaite. Je ne serais bientôt plus
les doigts sur un clavier pour continuer à délire de façon logorrhéique.

En réalité, à titre d'exemple à méditer, (je saute du coq à l'âne), alors que je fumais des joints tous les soirs avant de partir aux Etats-Unis pour plusieurs années (1995 - 1998), je vous assure que la toute première chose que je me suis procuré en arrivant sur le sol américain, c'est un paquet de clopes.
La deuxième chose, c'est d'apprendre à me débrouiller pour trouver un travail, alors que je parlais anglais comme une vache espagnole.
C'était la TV tous les soirs, et je vous assure que je ne pensais même pas à mes joints nocturnes, c'était complètement sorti de ma tête !

J'en reviens à qui profite le crime. Il faut du tabac pour calmer le manque. Le trafic de tabac illicite va monter en flèche, vu son pouvoir addictif;
Et pour ceux qui voudront en acheter pour rouler leurs joints (le haschich ne brule pas tout seul), ces fumeurs seront toujours en infraction.
De plus, la morale est sauve, enfin, le gouvernement se rend à la raison, reconnaît les études scientifiques vielles de 40 ans, mais empôche une manne considérable !

Fumez de l'herbe pure ! Mais une étude néo-zélandaise, dans un pays où cela se pratique depuis longtemps, des études montrent que l'herbe est cancérigène.
Mais si c'est comme le propylène glycol, utilisé pour les cigarettes électroniques, vivement critiquées pour cela, on a beau rappeler que le

Un maximum d'infractions juteuses à taxer !
prohibition du tabac, donc trafic immanquable, le crime paye.

Autre exemple. J'ai entendu parler d'une région réputée depuis des décennies pour la prostitution, en Floride.
Et toujours active. Sauf que la protistution a été éradiquée depuis longtemps. Alors qui sont ces putes ? Des flicesses, peu ragoûtantes d'ailleurs, en short, qui racolent avec insistance des passants, souvent des noirs réputés influençables. Si le "client se met d'accord sur le prix de la fellation, en général se qui est le plus souvent proposé, l'insistance peut durer une dem-heure, le pauvre passant est véritablement harcelé, et parfois, peut-être pour avoir la paix "OK, 25$...".
Surgissent une demi-douzaines de flics, placage au sol, menottage, conduite au poste, et dépôt de caution pour sortir (500$), puis procès dans les 6 mois (les 500$ travaillent avant d'être restitués !).

video




La Policière prostituée.. par lithium75


Notre chère Roselyne Bachelot, totalement dépourvue d'idées innovantes (vaccination H1N suggérée par l'OMS), veut taxer les clients de la prostitution.


Je prédis que la notoriété de Pigalle va être relancée par les agences de voyage.
Parce que le crime paye.



samedi 8 mars 2008

008 PUBLIEZ, diffusez, arrêtez-le


PUBLIEZ, diffusez, arrêtez-les.

Moi, Patrice Hénin, accuse nicolas sarkozy, son gouvernement, sa justice, de haute trahison au profit du gouvernement chinois, je peux le prouver.
J'avais rendu visite à l'ambassade de Chine le 7 juin 2008, à M. L., premier secrétaire de l'ambassade à Paris (qui m'a donné son adresse courriel non filtrée) pour raconter les 7 violations des droits de l'homme de l'état français à mon encontre. Ces violations seront examinées par la Cour Européenne des Droits de l'Homme dans environ 3 ans, c'est-à-dire trop tard (requête acceptée numéro 32405/08 du 13 janvier 2009).
La dernière manifestation de leur obéissance est la possibilité d'octroyer des visas par le département de l'ile de la Réunion aux ressortissants chinois, sans passer par Paris.

Moi, Patrice Hénin, 60 ans, sain d'esprit jusqu'à preuve du contraire, né le 4 juillet 1949, accuse nicolas sarkozy, sa police, sa justice, de corruption au profit des invités du Fouquet's du 6 mai 2007, je peux le prouver en ce qui concerne le parrain de son fils Louis, Martin Bouygues.

J'accuse tous les journalistes, tous les élus ou candidats, les tenants de l'autorité française ou européenne qui ne procéderaient pas à l'arrestation immédiate de sarkozy et de ses amis impliqués, ou qui ne publieraient pas ces accusations, de complicité des crimes cités dans la présente.

Je n'ai rien à perdre, je suis atteint d'un grave emphysème et d'une bronchite chronique post-tabagique, je ne serai plus capable de me mouvoir dans 3 / 4 ans, pour passer encore quelques années à attendre que l'on veuille bien venir me raser, me laver, par exemple.
Il paraît qu'il s'agit "... de la plus atroce des morts...".
Une balle dans le coeur mettrait fin à mon cauchemar.

J'ai l'intention de me battre jusqu'à mon dernier souffle pour que les tribunaux ne soient plus utilisés à de telles fins, et que la justice aie de nouveau droit de Cité au Palais de justice.
Mon père m'avait montré l'exemple des vertus du courage, en rejoignant de Gaulle en juin 1943, pour devenir FFL-SAS : la France a été effectivement libérée.
J'avais passé mon brevet de parachutiste pré-militaire en 1967, pour voir si j'étais capable de franchir une porte ouverte.
Si l'euthanasie ne m'est pas accordée, après avoir tout fait pour nettoyer les locaux que vous allez continuer d'utiliser après mon départ, alors, en toute logique, lorsque je n'aurai plus d'air, je n'aurai pas besoin de parachute.

Arrêtez-les, il est presque déjà trop tard.
PUBLIEZ, relayez.

Patrice Hénin, habitant à Paris, 29 rue des Meuniers, XIIème.

PS : cet article a été envoyé au site du ministère de la Défense, ce jour 17 février 2010



vendredi 7 mars 2008

007 Citoyen Jean-Claude Marin

-->



je vous accuse de corruption, de complicité d'escroqueries (1), de barbarie et de 5 autres violations des droits de l'homme à mon encontre (2).


Je dispose de toutes les preuves qui démontrent que vous ne reculez pas devant les actes les plus insensés, quitte à faire perdre son sens à la justice, pour servir vos maîtres, fussent-ils des escrocs.


Des preuves d'autant plus indéniables qu'elles sont de vos mains, Marin.
Quant à la justice instaurée par la République, elle est tellement gênante pour vous et vos pseudo-juges, que vous êtes obligés de travestir la vérité par tous les moyens.
Avec l'insouciance de l'impunité, vous pratiquez la diffamation comme bouclier, vous créez des faux comme glaives, avec pour objectif l'ignominie.


Pourquoi ?
Les français doivent savoir.


En vous fondant sur un rapport de police rédigé à l'aide de faux témoignages policiers, vous avez fait montre d'une rare imbécillité (3).
Tellement il est évident que la personne qui portait plainte pour coups et blessures était l'agresseur, et non la victime. Cet aveuglement étrange vous condamne.
Au bout de trois ans de procédure construite par ces faux, de ridicules et maladroits témoignages de policiers, après avoir demandé à l'expert-psychiatre Marie-Elisabeth Meyer-Buisan de me déclarer "dangereux, à soigner", vous avez placé la pauvre juge des peines et libertés Catherine BARES dans une situation qui tient de la folie :


Vos juges véreux (4) me convoquent le 7 septembre 2007 pour me juger le 5, sans avocats, ni au TGI ni en appel. Ils m'ont condamné à 3 obligations délirantes, sous peine de faire 6 mois de prison :


1) Fournir des justificatifs de soins médicaux, sans préciser lesquels. Il semblerait que l'on ait renoncé à parler de dangerosité à mon sujet, vu mon état de santé.
Marin, je suis atteint d'un grave emphysème et d'une bronchite chronique. Attaquer quelqu'un me pose plus infiniment plus de problèmes que d'attaquer un escalier.

2) Je dois trouver un logement et y fixer résidence.
Marin, je suis locataire de mon appartement depuis 28 ans.


3) Je suis condamné à trouver un travail.
Marin, après avoir travaillé toute ma vie, je suis handicapé reconnu inapte au travail depuis 2001.
De plus, au moment où Barés me convoque pour me faire exécuter mes 3 obligations, aujourd'hui, je suis retraité.


Grâce à vos forfaitures, la France n'est plus un état de droit.
Le Palais de justice est devenu votre cirque, la risée du monde qui me lit, notre honte d'être français.
Les avocats sont tout simplement priés de ne pas vous défendre sous peine d'être suspendus, voire radiés !


Je demande votre arrestation immédiate, et votre jugement par un jury populaire.
Que toute la lumière soit faite sur vos crimes et ceux que vous servez, ou qui vous ont servi dans cette affaire.

J'exige la réhabilitation immédiate de mon honneur et que, vu la gravité de tels faits, des sanctions vraiment exemplaires et des dispositions soient prises afin que nul ne puisse jamais utiliser la force publique et les institutions de la justice à des fins aussi puériles que futiles (faire plaisir à une relation de Bouygues !) et barbares (faire interner quelqu'un pour permettre la captation d'héritage et protéger un escroc).

Une enquête rapide confirmera mes accusations et le personnel dont les noms suivent doivent expliquer leurs motifs, qui n'ont rien à voir avec la recherche de la justice.

Nul ne doit s'y opposer.
J'en appelle à la Cour Européenne des Droits de l'Homme, et lui demande de passer en urgence ma requête 32405/08.
Nul ne peut s'y opposer.

Il faut restaurer la justice en France, mon affaire démontre le pourquoi et le comment.

Patrice Hénin




2) La Cour Européenne a accepté ma requête (32405/08. Délai : 4 ans !) contre l'état français, pour atteinte à :
- article 5 : droit à la liberté et à la sûreté
- article 6 : droit à un procès équitable
- article 4 : l'interdiction de l'esclavage et du travail forcé
- article 8 : droit au respect de la vie privée et familiale
- article 10 : liberté d'expression
- article 13 : droit à un recours effectif
- article 14 : interdiction de discrimination


3) Unité Police Quartier PICPUS, 30-32 rue Hénard Paris XII, le 23/04/2006 N° PV initial : 2006/006272 :
Cdt Jean-Robert BERNARD, lt Emmanuel Perret, brigadier-chef Frédéric Dugat, gardien de la paix Rachid Amar, lt Arnaud Mounier, gardienne de la paix Virginie Crouzy, gardien de la paix Stéphane Mezencev

4) Mme Guyot, déléguée auprès du procureur de la République de Paris, Maison de la Justice et du Droit, 15-17 rue du Buisson Saint-Louis 75010 Paris (01 53 38 61 81)

5) 16ème chambre correctionnelle :
A l'audience du 5 septembre 2007, 9 heures, 16eme chambre/2, le tribunal était composé de :
Président : MME. Anne-Marie BEAUGUION vice-présidente
Ministère Public : MME. Véronique DEGERMANN vice-procureur de la République
Greffier : MME. Charlotte GALANT
Me Augustin Kemadjou, absent
Experte-psychiatre Marie-Elsabeth Meyer-Buisan


10ème cour d'appel :
Président : Madame MORAT,
Conseillers : Monsieur FRANCHI,
Madame SCHOONWATER,
greffier Monsieur FENOGLI
avocat général Madame VICHNIEVSKY
Me Béatrice Zareczky Weinberg, absente


6) PONSON Jean-Claude dit : 5 octobre 2008 à 0:46


"... Je confirme les « vifs conseils » de bâtonniers donnés à de « simples avocats » afin que, dans certains cas, ils trahissent leur client d’une manière ou d’une autre et :
– omettre de produire certaines pièces probantes de leur défense,
– accepter de ne pas répondre à certains arguments fallacieux de la partie adverse,
– ou tout simplement ne pas présenter « pour accord », les conclusions à leur client, afin de mettre ces derniers, devant le fait accompli, en audience.
Je confirme, également, que les sanctions prises à l’égards des rares avocats rebelles, sont particulèrement graves, aussi bien en matière de déontologie que d’économie. Ces sanctions vont de la suspension provisoire, à la radiation, en cas de « récidive ».
On peut comprendre pourquoi les avocats insoumis se font si rares.
A mon sens, le seul moyen de prévenir ces dérives, est de centraliser la représentation de l’Ordre, au seul plan national. Les siègeants du Comité de Discipline, préconisé par Monsieur DELOMPRE, seraient des représentants de l’Ordre, associés à de simples citoyens volontaires ( à définir les conditions de recrutement). Les économies de charges de fonctionnement, serviraient à financer le dit Comité de Discipline. Les litiges, et autres difficultés liées à la défense, les Conseils de Discipline, seraient, ainsi, gérés par une équipe hétérogène, non régionale, et de ce fait, moins influençable, donc plus équitable.
 

-->
En parenthèse, je suis particulièrement stupéfait de constater que les recours devant la Cour d’Appel, concernant ces suspensions d’avocat, soient systématiquement écartés. Mais c’est un autre problème qui pourrait venir devant une autre commission, en vue de la réforme de la magistrature.
En ce qui concerne les attributions de dossiers aux avocats commis d’office, il est parfaitement anormal de réserver ce pouvoir aux bâtonniers. Il y a, de cette manière, effectivement, une incitation à accorder ou refuser selon la gratitude. Il serait tellement plus simple et équitable, de suivre, rigoureusement, une liste d’avocat inscrits. Et de n’en revenir au début que lorsqu’elle est achevée.
Il m’est difficile d’admettre que certains avocats refusent de prendre un dossier sérieux, au seul prétexte que le justiciable soit bénéficaire de l’AJ . Le Comité de Discipline pourrait sanctionner.
Le budjet de l’AJ doit, effectivement être surveillé. Les bénéficiaires de cette aide, ne peuvent en aucun cas abuser pour lancer des procédures tous azimuts. Le rôle du Conseil est certainement de prévenir, autant que possible, les déviances. En cas de litige, le demandeur peut toujours recourir au Comité de Discipline
..."

-------------------------------------------------------------------
NOTE de dernière minute, 20 octobre 09 :
Le texte ci-dessus a été remis ce jour au greffe de la 11ème chambre du Palais de justice.
Il était trop tard pour m'inscrire comme témoin dans le procès Clearstream, où le procureur de sa république Marin est avocat général, pour lire cette accusation à la barre. Je m'y étais préparé, et j'avais l'intention de préciser que Marin n'a pas sa place dans un Palais de justice, mais en-dessous, au dépôt.
 Où alors ce n'est plus un Palais de justice, mais un Palais de la Honte.
C'est malheureusement le cas.

oooOooo
Autres cas délirants d'injustice :

Avis à la population : contrefaçon de dossier, protection de petit mafieux, déni de droit et corruption de fonctionnaires sur la juridiction d'Evreux (27000) :
http://vigilancecitoyenne.com

N'attendez pas d'être victime de ce système hors-la-loi pour engager la lutte.
JJN.
--------------------------------------
Quelques pécisions sur la carrière d'un lèche-cul :
A diffuser largement. Merci.  

Pour que nous sachions à qui nous avons affaire avec Jean-Claude Marin qui a été promu en qualité de procureur général près la Cour de Cassation par Sarkozy, le 27 juillet 2011, nous avons constitué un dossier de 34 pages que vous trouverez en pièce jointe, ainsi que ses dernières mutations pour services rendus à SARKOZY et ce au détriment du Peuple Français.  

Jean-Luc Marin est le Procureur de Paris qui était au Parquet de Paris lorsque Nicolas SARKOZY s'est marié dans la clandestinité à l'Elysée. 
C'est certainement lui qui lui a donné l'autorisation de se marier à l'Elysée dans la clandestinité et qui lui a donné les moyens de ne pas publier les bans en Mairie.Donc de cacher sa véritable identité.
Vous verrez que tout en connaissant la véritable identité de Nicolas SARKOZY,
il est intervenu tout au long de l'affaire Clearstream, dans laquelle justement est apparue l'utilisation des doubles patronymes portés par SARKOZY, sans jamais le dénoncer sur sa véritable identité et que bien au contraire, il s'est acharné sur Dominique de Villepin.  

Voilà comment ils se couvrent tous, sur la base des secrets bien gardés. 

Vous remarquerez qu'il a bénéficié de 3 promotions :  
1 - le 27 juillet 2011 : mutation-promotion en tant que Procureur Général auprès de la Cour de Cassation,  
2 - le 2 avril 2010 : promotion à l'ordre du mérite national - légion d'honneur, et 
3-  le 1 février 2012 : nomination en qualité de directeur administratif du Palais de Justice de Paris. Sans doute pour avoir rendu des services à Nicolas SARKOZY; 

Ci-dessous le descriptif du dossier joint : La croisade politique de Jean-Claude MARIN en faveur de l’UMP et de Nicolas SARKOZY - Mariage dans la clandestinité, affaire Clearstream  
  
La croisade politique de Jean-Claude MARIN en faveur de l’UMP et de Nicolas SARKOZY - Mariage dans la clandestinité, affaire Clearstream  

Dossier : Jean-Claude MARIN – Procureur Général près de la Cour de Cassation
 
1 - La croisade politique de Jean-Claude MARIN en faveur de l’UMP et de Nicolas SARKOZY 
2 - Les promotions politiques providentielles pour services rendus à Nicolas SARKOZY 
3 - Mariage de SARKOZY dans la clandestinité
4 – Affaire Clearstream – Jean-Claude Marin et apparition de l’usage du double patronyme de Sarkozy
 
5 – Chronologie de l’affaire Clearstream – L’express 
6 – Les grandes dates de l’affaire Clearstream – Le monde 
7 – L’affaire Clearstream racontée à un employé de DAEWOO – Vidéos 
8 – Biographie de Jean-Claude Marin