mardi 8 mai 2007

037 Contestation du rejet aide juridictionnelle

Paris, le 17 octobre 2008


Référence : 2008P00878
Affaire : 02/06/2008 CA PARIS


Monsieur le premier président de la Cour de Cassation,
Je conteste la décision de rejet de l'aide juridictionnelle (voir copie jointe).
En effet, l'aide juridictionnelle m'a toujours été refusée sous des prétextes divers, alors que mes conditions de ressources me donnaient et me donnent droit à cette aide.
L'avocat Augustin Kemadjou, commis d'office, ne s'est pas présenté à l'audience du 23 avril 07, après m'avoir convoqué un jour férié (17 mai 07).
Il prétends que je l'avais récusé, c'est tout simplement faux.
L'avocat Philippe Miro que ma mère m'avait conseillé, en insistant, pour que je le prenne pour aller à cette audience, s'est bien présenté à l'audience qui à été reportée au 5 septembre.
Il ne m'a jamais corrigé lorsque je lui parlait du renvoi contradictoire au 7 septembre, ce que j'avais entendu.
C'est mon seul grief à son égard, ma mère a fait volte-face et refusé de me payer cet avocat qui ne s'est donc pas considéré comme en charge de mon affaire.
Néanmoins, il m'a envoyé un courriel en mai 2007 me conseillant d'accepter l'expertise psychiatrique du Dr Meyer-Buisan.
Et le 7 septembre, lorsque je lui ai téléphoné pour lui demander pourquoi il n'était pas venu à l'audience ni le 5 ni le 7 septembre, il s'est contenté de me demander s'il devait facturer ma mère ou moi. Je lui ai répondu de facturer ma mère, puisque je n'ai pas d'argent et qu'elle était censée m'offrir ses services.
Il a semblé satisfait de ce choix, mais ne l'a jamais facturée.
Ma mère m'a affirmée, en pleurant, qu'elle n'avait jamais dit « que j'avais sauté sur Jérôme », dans sa déposition.
Une réelle enquête aurait dû chercher à expliquer les incohérences, surtout en comprenant les raisons criminelles pour lesquelles on veut me faire interner.

Il ne faut pas oublier que ma mère ne souhaite pas une incarcération de son fils Jérôme, à la fois en France pour son « travail » chez Bouygues, et aux Etats-Unis pour trafic d'armes et blanchiment d'argent. Elle est maintenant engagée malgré elle dans un faux témoignage.

J'ai alors pris les services d'un avocat de ma section socialiste, Me Béatrice Zareczky-Weinberg, en versant 600€ grâce à un don de 500€ de ma mère.
Cet avocat s'est contenté d'encaisser les 600€ puis m'a posé plusieurs lapins pendant l'hiver 2007-2008. Elle m'a brièvement reçu en mai 2008, sans aucune allusion à ma défense, juste pour lire les rapports de police.
J'ai reçu un message de sa part sur mon portable en arrivant au Palais de Justice le 2 juin 08, m'informant qu'elle ne viendrait pas à l'audience
J'ai accepté d'être jugé en appel sans avocat pour pouvoir enfin, après 2 ans, prendre connaissance des rapports de police que mon avocate Béatrice Zareczky-Weinberg m'a laissé lire seulement quelques jours avant l'appel (audience du 2 juin 08).
C'est sa seule action, elle aurait dû m'expliquer qu'elle ne viendrait pas à mon audience, et m'en expliquer les raisons.
En revanche, elle a expliqué à la Direction de la déontologie qu'elle m'avait conseillé de suivre les obligations du jugement, « et que depuis qu'elle m'avait donné ce conseil, elle n'a plus eu la moindre communication possible avec moi » !
C'est tout simplement faux, et mérite sanction.
Vous devez savoir que l'appel est suspensif, et qu'elle m'avait elle-même dit, le jour ou elle a reçu mes 600€ en espèces, que ce jugement était délirant :

- vous êtes condamné à trouver un travail parce que votre frère a prétendu que vous n'aviez jamais travaillé de la vie !

Je pense obtenir le prix Nobel de l'assistanat, pour une telle période de chômage qui aurait duré 56 ans !
Je suis aujourd'hui handicapé depuis 2001 et déclaré inapte au travail.
Incapable de faire le moindre effort sans être essoufflé et encore moins d'agresser de quelque façon que ce soit : je respire avec 53% de poumons détruits par un emphysème, plus une bronchite chronique.

- être condamné à trouver un logement pour une raison inconnue (erreur de dossier ?).
J'habite le même studio depuis 28 ans, et lorsque j'ai vécu aux Etats-Unis avec ma carte verte, pour y travailler (2 ans puis 3 ans), je continuais à louer mon studio, que mes parents utilisaient en été. Ils passaient tous leurs hivers aux Etats-Unis dans leur villa secondaire en Floride, l'été chez moi.

- être déclaré dangereux, et condamné à suivre des traitements médicaux pour cela.
C'est exactement l'objectif de mon frère qui m'avait envoyé un courriel en mai ou juin 2004 dans lequel il écrivait, entre autre : « je te ferai interner le moment venu ».

L'avocat n'a pas transmis au juge les certificats des 4 amis qui ont lu ce courriel. Ni les extraits de son casier judiciaire américain (disponible en ligne sur l'Internet pour $25 !) : il a été jugé pour violence domestiques à l'égard de sa femme, au cours de son divorce.
La déclaration de ce troisième avocat B. Weinberg est donc un mensonge pas très en ma faveur quant à mon supposé besoin de me faire soigner, et je demande une explication.
Ayant enfin pu lire les dépositions de mon frère, mère ainsi que le rapport psychiatrique, on y découvre des incohérences manifestes, et il est clair pour tout lecteur qu'il s'agit d'une machination pour me faire interner.
Mon frère est un ancien porteur de valises de Bouygues Immobilier (il me parlait de sacs marins) et j'ai demandé une enquête sur sa carrière prodigieuse chez Bouygues.
Et sur ses activités de trafiquant d'armes aux Etats-Unis.
C'est un autre bonne raison pour ce criminel de me faire interner avec, apparemment, votre collaboration.
Je ne veux pas rentrer dans les détails, mais les moyens de cassation sont multiples, et un avocat aurait pu rédiger en « judiçiais » les syllogismes avec majeures, mineures et conclusions.
Voici le seul exemple de syllogisme que je vous propose, sur ce célèbre modèle :
majeure : tous les hommes sont mortels
mineure : tous les Grecs sont des hommes (!)
conclusion : tous les Grecs sont mortels.
Dans le cas de la justice capitaliste et surtout sarkozyenne :
majeure : tous les fonctionnaires corrompus masquent la vérité pour arriver à leur fin, et utilisent la parcelle de pouvoir qui leur a été confié pour obtenir ou offrir des avantages personnels.
mineure : le dossier n'est composé que de faux témoignages, s'appuyant sur des diffamations proférées par un personnage louche, avec une affaire de violence conjugale en Floride pour avoir battu sa femme, une grand-mère de 79 ans dont on rédige la déposition à sa place, accompagnés d'une inutile psychiatrise, laquelle a été commise par une personne dont on m'a signalé d'autres psychiatrises scandaleuses pour masquer un détournement de fonds ou se prêter à un trafic d'influence.
conclusion : cette affaire, entièrement construite par des éléments de la police et de la magistrature, dont je demande la mise en examen, est une machination destinée à masquer la vérité, ce qui exige une refonte de nos institutions, avec mécanismes de contrôle permanents, indépendants et transparents pour le peuple.

Il est amusant que le système me demande de me pourvoir en cassation et de rédiger un mémoire technique en moins d'un mois, tout en me faisant remplir une demande d'aide juridictionnelle, promise pour dans un mois.
Il m'est donc impossible de présenter un mémoire rédigé dans les règles de l'art. Ceci devra être corrigé par la législation, ainsi que la nécessité de filmer les dépositions et l'entrevue avec un délégué du procureur de la République, ou d'avoir l'assistance immédiate d'un avocat, ou au moins d'un témoin.
Ainsi que l'envoi d'une convocation pour les renvois contradictoires.
Ce qui m'arrive ne doit plus se reproduire, c'est pourquoi un livre paraîtra exposant mes idées politiques, tirées de cette édifiante affaire, et je remercie mon frère de m'avoir permis de découvrir à quel point l'état de corruption généralisé dans mon pays est devenu inacceptable, je m'en réfère donc aux préambules de la constitution pour demander l'instauration d'une 6ème République (en français) :
« En 1789 la révolution française éjecte de son trône la royauté et la classe aristocratique, issue de la féodalité. Elle établit un ensemble de règles conçue autour des préceptes de liberté, d’égalité, de fraternité.
Surtout, le texte énonce article par article que tout individu doit surveiller le comportement de ses dirigeants, car tout manquement à l’un de ces principes dénonce la perte du pouvoir du peuple à diriger seul sa destinée.

Pour résumer, c’est le condensé des :
ce qu’il ne faut pas accepter des pouvoirs ou des gens qui agissent en leurs noms"
car leur comportements sont contraire aux principes énoncés et
sonne l'alarme qui doit conduire au soulèvement populaire. »
La Cour Européenne des Droits de l'Homme sera saisie (requête 32405/08) pour atteintes :
- au droit à la liberté et à la sûreté
- au droit à un procès équitable
- au droit au respect de la vie privée et familiale
- au droit à la liberté d'expression
- au droit à un recours effectif
- à l'interdiction de discrimination (sociale)
ce qui permettra, d'ici 4 ans, de tirer au clair les implications du président Sarkozy dans cette affaire où la corruption en faveur d'un riche et puissant démontre l'assujettissement de la machinerie judiciaire aux puissances de l'argent.
Les coupures de téléphone, Internet pendant des mois, l'introduction de métatags obscènes dans le code source de mon blog, les dénonciations d'actes criminels impunis révélées dans mon blog ont fait l'objet d'une plainte en diffamation au lieu de déclencher une enquête.
En cas de rejet de ma requête, ou si justice ne m'est pas rendue, si Jérôme Hénin n'est pas mis en examen, je demanderai l'asile politique à l'un des pays qui surveillent déjà l'évolution de mon affaire, depuis le 10 juin 2008, sur mes deux blogs.
Plusieurs ambassades connaissent les codes d'accès du blog interdit.
Vous comprendrez que devant un tel délabrement des institutions policières et des valeurs morales les plus universelles parce que fondamentales, venant de la part du soit-disant pays des droits de l'homme, je refuse par avance de perdre dorénavant plus de temps, et choisirai l'incarcération pour refus d'obtempérer aux injonctions du juge d'application des peines.
L'ignominie au service de la corruption et des intérêts personnels n'a pas sa place dans les institutions de mon pays.
Vous pouvez compter sur moi et beaucoup d'autres qui découvrent cette affaire pour tout faire pour mettre fin à de tels dysfonctionnement. J'aime trop mon pays et la propreté, ou probité (*).
Merci de rejeter mon pourvoi en cassation afin que je puisse enfin attaquer l'état français, et révéler cette fois-ci au niveau européen l'état de la « justice » en France et en Europe.
Je renouvelle mes dénonciations de corruptions de fonctionnaires et autres malversations à découvrir dans les activités de Jérome Luc Henin, chez Bouygues Immobilier de 1986 à 1993, aux Etats-Unis de 1993 à aujourd'hui, en particulier blanchiment d'argent de trafic d'armes et de cocaïne.
Je n'oublie pas la captation d'héritage, accessoirement.
La constitution m'impose d'exiger la mise en examen des protagonistes fonctionnaires qui ont acté dans mon affaire.

Patrice Hénin
http://patricehenin.blogspot.com

(*) : mot français, absent du judiçiais.



Je suis à peu près à jour dans le récit de Patrice en Sarkoland.

Le grand jour est arrivé !
Je vais publier, avec mes commentaires, le rapport de police et je sais que vous qui brulez de lire les 4 dépositions (aucune ne concordant !), puis le rapport psychiatrique. Je le livre tel quel par respect de la vérité et du lecteur (ah la barbe : et lectrices).
Après tout, jusqu'à présent, vous n'avez eu que mon son de cloche.
Pas un fonctionnaire ne s'est manifesté en commentaires de mes articles. Il est temps de donner la parole, ou plutôt la plume, à nos fonctionnaires.
Malheureusement pour eux.
Il faut s'attendre à ce que ce blog soit lui aussi "FORBIDDEN error 403 you do not have..".
Ah ! C'est vrai, je raconte des conneries, le site interdit n'existe pas, ils ont remplacé l'erreur "403 forbidden" par l'erreur 404 not found", beaucoup plus discrète.
On aurait honte d'affirmer que mon blog est interdit ? Bizarre...
Pour ceux qui ont connu le message "error 403 forbidden", je vous prie de le signaler en commentaire.
Si vous croyez que je vais vous raconter mes ennuis et me battre pour améliorer votre justice, tout seul, sans au moins un coup de main de la part de mes lecteurs, autant considérer que les français sont tous des veaux qui méritent de vivre en Sarkoland.
Alors, dites ce que vous pensez de ce changement d'alerte, en commentaires, ou en écrivant à Blogspirit :
BlogSpirit
3 rue Danton
92240 Malakoff
attention M. Philippe Pinault

Cette nuit, je vais coller des affiches pour le Parti de Gauche (PG). Même pour le PS, je n'avais jamais fait de collages.
Oui, j'ai quitté le PS... parce que je suis socialiste ! Cela se passe ici, pour les républicains socialistes, avec Jean-Luc Mélenchon :

Quant aux veaux, voici un exemple d'électeurs :

Alors, vous avez peur d'un nain ?

Moi, j'attends toujours que l'on vienne me chercher pour aller voir un toubib, depuis le 2 juin.
Il paraît qu'il y a un manque de personnel.
Ce qui veut dire que, ayant été déclaré dangereux par pleins de français déguisés en "autorités", en flic, en robe noire, en blouse blanche je suis toujours en liberté, pas soigné.

Tiens, je vais me balader du côté de l'Elysée.
Ils doivent bien savoir où on peut s'inscrire chez les Ultra-Gauchistes. Il paraît que c'est au conseil d'administration d'Air France-KLM, concurrents des TGV.

Evidemment, à qui profite le crime ?