jeudi 17 mai 2007

047 La dangerosité de Patrice est-elle enfin soignée ?

Bonjour et sourires à mes lecteurs.

2 abonnés à mon blog se sont inquiétés de l'arrêt de mes publications.
Il est vrai que ma dangerosité découverte opportunément à l'âge de 56 ans (en 2006), confirmée en appel le 2 juin 2008, n'est toujours pas soignée.
J'attends depuis 7 mois que le juge d'application des peines me convoque pour me donner la marche à suivre afin d'être soigné.

En attendant, j'erre en toute liberté dans la ville, changeant de trottoir à chaque rencontre de victime potentielle. Combien de temps pourrais-je tenir sans soins et sans commettre de violences ?
A défaut, j'agite une crécelle et j'ai posé une pancarte "attention, humain dangereux" sur ma porte.
Mais du coup, je n'ai pas de calendrier postal. Au moins le postier est indemne.

La Cour de cassation a rejeté mon pourvoi.
Mais ma requête (N° 32405/08) a été acceptée par la Cour Européenne des droits de l'homme, et dans un maximum de 4 ans, l'état français devra s'expliquer.J'ai la ferme intention de ne pas attendre pour porter plainte contre la société Bouygues Immobilier pour avoir formé et incité mon pauvre petit frère à la corruption de hauts fonctionnaires.
On a vu comment cela l'a irrémédiablement transformé en monstre.
Il me reste la corvée de continuer à commenter les derniers feuillets du rapport de police, "l'expertise" psychiatrique, les derniers courriers judiciaires, et surtout, la requête 32405/08 et sa liste des violations des droits de l'homme à mon encontre.

Après, oh joie, je me consacrerai à mes textes politiques.
L'un d'eux trouble M. Jacques Généreux : la disparition des espèces (pas bios !) comme moyen de transaction.
Je passe mon temps à promouvoir le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon. Mais en restant dubitatif.

Je suis en train de concocter une lettre pour le pauvre type de l'Elysée. C'est gratuit :
Président de la République
Palais de l'Élysée
55 rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
Avec ordre de me rendre justice et de sanctionner ses copains serviles du Palais ou du commissariat, et / ou de démissionner.

Je le soupçonne de haute trahison (j'expliquerai), et le lui dirai dans cette lettre, qui sera également envoyée par courriel aux 5 800 adresses électroniques que j'ai collecté.
Je n'ai pas hésité à écrire aux gardes républicains pour leur demander de ne plus rendre les honneurs, au président des officiers et sous-officiers du 1er RPIMA pour expliquer et considérer mon soupçon de haute trahison.

Même si je passe pour un cinglé, tout ceci sape les éventuels soutiens à Sarkozy (lui ne passe plus pour un cinglé puisque c'est maintenant de notoriété publique, il embarrasse de plus en plus la droite).
Comme je n'ai rien à perdre...

Propager l'idée qu'une destitution / arrestation de ce soit-disant "président de la République" est non seulement possible mais obligatoire.
L'idée doit faire son chemin, et la lettre sera suivie d'une pétition chez "mes opinions.com" , que je demanderai à ce pauvre mec d'autoriser. Ou une pétition au parlement européen, en plus de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, déjà acceptée et sous pile d'attente.
En attendant, vous avez un sondage, en haut à droite de la page d'accueil du site :
http://patricehenin.blogspot.com
Celui qui est toujours en cours de parution dans le journal Le Post, a mobilisé 21 000 visiteurs, dont 6 100 ont voté ! Édifiant :

Ma situation financière est rétablie dans le positif grâce au rappel d'une allocation que l'on m'avait supprimé sans raisons et rétablie de même. Mais toujours pas assez pour prendre un avocat.
A très bientôt.