mercredi 18 juillet 2007

006 Retour de bâtonnier et finale

0042 Retour de bâtonnier et finale
La parole de 3 avocats vaut plus que la mienne. Si je comprends bien, même si un avocat me défend contre les 3 autres, il me faut engager deux autres avocats ?
Et pourtant, elle se meut...

Voici la lettre finale, à laquelle je ne répond pas. Perdu par triple forfaiture à 0.
------------------------------------------------------------------
ORDRE DES
AVOCATS
DE PARIS
--------------
DIRECTION DE LA
DÉONTOLOGIE

Monsieur Patrice HÉNIN
123 rue des SDF
75012 Paris

Contact : Marie-Christine SAUNIER
Tél. : 01 44 32 49 76
Télécopie : 01 44 32 49 91
e-mail : msaunier@avocatsparis.org

Paris, le 10 décembre 2008
Objet : Me Augustin Kemadjou - Me Philippe Miro - Me Béatrice Zareczky Weinberg
Réf. : Dossier 111/178892

Monsieur,
Je fais suite à votre nouvelle lettre du 19 novembre 2008.
Vous conviendrez que, dans un état de droit, il faut apporter un minimum de preuves.
En l'occurence, je ne puis que constater que les trois avocats contre lesquels vous avez déposé des réclamations contestent formellement vos dires.
Il est donc hors de question, dans ces conditions, d'engager à leur encontre la moindre procédure déontologique ou disciplinaire.
Par contre, si vous estimez que leur responsabilité puisse être engagée, il vous appartient de saisir les Tribunaux civils, seuls compétents en la matière, Monsieur le Bâtonnier ne disposant, pour sa part, d'aucun pouvoir dans ce domaine.
Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
[signature]
Marie-José FRONTEAU
Ancien Membre du Conseil de l'Ordre
adresse postale : 11 place Dauphine 75053 Paris Cedex 01 - Tél. : 01 44 32 48 48 - www.avocatparis.org - siret : 302 979 075 00017 1/1
------------------------------------------------------------------------------------


De 0 - Scans procès

J'ai apprécié le : "vous conviendrez que, dans un état de droit..."

ooooOoooo
Suite : 0009 Dénonciation aux élus
ooooOoooo