dimanche 8 juillet 2007

Friboxe : sur "ON", ça déconne

0003 Fribox : télécommande introuvable
Donc, à ce jour (26 août 2008), en toute parano, récapitulons cette série d'anomalies techniques, de pures coïncidences :
A partir de mai 2007 :
invasions de courriels anglo-saxons contenant des pièces jointes au format PDF. Signalé à la CNIL.


De Who dares wins (qui ose gagne)



Juillet 2007 :
découverte de mots obscènes dans le code source des statistiques détaillées de mon blog http://patricehenin.blogspirit.com
Signalé à Blogspirit.com puis à la CNIL par l'envoi d'un dossier avec 86 messages suspects imprimés.

De Who dares wins (qui ose gagne)


Août 2007 :
impossibilité d'utiliser mon ordinateur sous Windows XP Pro dès qu'il est connecté à l'Internet. J'installe alors une version sécurisée de Linux. Signalé dans le dossier à la CNIL.
10 septembre 2007 :
coupure de la ligne Freebox (Internet, TV, téléphone) jusqu'au 1er octobre 2007. Les techniciens Free incriminent le boîtier défectueux et j'en reçois une neuve que j'installe le 1er octobre.
7 décembre 2007 :
nouvelle coupure de la Freebox.
11 décembre 2007 :
les techniciens Free passent le 10, examinent et testent tout l'équipement, y compris le local technique du palier, ne trouvent rien, et me demande d'attendre l'expertise de leur noeud de raccordement.




De Who dares wins (qui ose gagne)


24 décembre 2007 :
je suis obligé de louer une ligne Orange ADSL, sans TV, pour récupérer mon indispensable messagerie courriel, avoir accès à l'Internet, car nous sommes en pleine campagne municipale. Et je dois continuer la rédaction de mon blog. La ligne sera activée le 2 janvier.




De Who dares wins (qui ose gagne)


28 décembre 2007
Free me répond par courriel ! Heureusement que je surveille mes messages dans un cybercafé.
CITATION :
Cher utilisateur,
Vous nous avez contacté dans le cadre du dysfonctionnement de la connexion.
Je vous confirme qu'une demande d'expertise est en cours d'études par nos services.
Sur ce, je vous invite à patenter dès que vous serez contacté par téléphone portable.
Merci de votre compréhension.
Cordialement,
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d'année et nous restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire.
Siham, Service Mailer Free
.....
....
FIN

De Who dares wins (qui ose gagne)

De Who dares wins (qui ose gagne)


7 janvier 2008
Bon, j'écris à Free en lettre recommandée avec accusé de réception...

De Who dares wins (qui ose gagne)

...et ils me répondent le 14 janvier 2008 qu'ils ne savent rien, comptent sur moi pour les aider, et m'assurent de leurs compétences et de leur meilleur dévouement :

De Who dares wins (qui ose gagne)


8 février 2008 :
réclamation de mon assistance juridique auprès de Free.


FREE HAUT DEBIT
SERVICE RECLAMATION
75371 PARIS CEDEX 8
Noisy-le-Grand, le 8 février 2008
DEPARTEMENT GESTION DES LITIGES
Dossier : TAI – AZU / 28379751
Affaire : HENIN PATRICE C/FREE HAUT DEBIT
Vos réf. : 0143421976
LETTRE RECOMMANDEE AVEC AR
Monsieur le directeur,
J'interviens auprès de vous pour le compte de Monsieur Patrice HENIN, titulaire d'un contrat de protection Juridique souscrit auprès de notre société.
Notre assuré nous informe que sa ligne ADSL Freebox présente un dysfonctionnement depuis le 7 décembre 2007 pour lequel votre service technique n'a pas encore trouvé de solution malgré l'intervention de l'un de vos techniciens le 11 décembre 2007.
Sa conclusion a été que l'installation était opérationnelle en dehors de l'absence de signal. De même, votre central technique n'a décelé aucune panne.
Je vous rappelle qu'en application de l'article 1134 du code civil, "les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi".
De plus, l'article 1147 du code civil précise que "le débiteur est condamné, s'il y a lieu, au payement de dommages et intérêts, soit à raison de l'inexécution de l'obligation, soit à raison du retard dans l'exécution, toutes les fois qu'il ne justifie pas que l'inexécution provient d'une cause étrangère qui ne peut lui être imputée, encore qu'il n'y ait aucune mauvaise fois de sa part."
En l'espèce, vous avez failli à vos obligations contractuelles en ne vous exécutant pas conformément aux prestations que vous êtes censés fournir à votre client.
Monsieur Hénin ne peut donc plus bénéficier de vos services sur la base desquels il s'est pourtant déterminé pour souscrire son contrat d'abonnement auprès de votre société et pour lequel il continue de s'acquitter du règlement chaque mois.
En outre, notre assuré, pour ses activités politiques, est obligé d'avoir accès à une messagerie électronique à son domicile. De votre fait, il a donc été obligé d'ouvrir une nouvelle ligne et de souscrire un abonnement auprès d'ORANGE pour une durée de 12 mois non résiliable au tarif de 40€ par mois.
En conséquence, je vous mets donc en demeure, sous quinze jours à compter de la réception de la présente, de rétablir la connexion de notre assuré, de lui adresser tout le dossier technique dont vous disposez concernant sa ligne et de le rembourser de vos prélèvements opérés abusivement tant que vos services ne fonctionnent pas ainsi que l'abonnement souscrit auprès d'ORANGE qui représente pour l'année la somme de 480€.
A défaut d'exécution ou de réponse de votre part dans le délai imparti, j'en déduirai que vous ne souhaitez pas résoudre ce litige d'une manière amiable et me verrai en conséquence contraint d'engager à votre encontre une procédure judiciaire avec tous les frais et désagréments que cela aura pour vous.
Dans cette hypothèse, je ne manquerai pas de solliciter votre condamnation à une indemnité sur le fondement de l'article 700 du Nouveau Code de Procédure Civile, ainsi qu'aux frais de l'instance. La juridiction saisie appréciera en outre si votre résistance justifie l'allocation de dommages et intérêts supplémentaires.
Espérant ne pas avoir recours à cette solution extrême, je compte sur votre diligence.
Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l'assurance de ma considération distinguée.
Prénom, nom, signature

De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)



13 février 2008 :
les techniciens repassent, recommencent les mêmes tests, j'entends parler d'un refus d'expertise de la part de France-Télécom. Ils me demandent d'attendre l'expertise FT.


De Who dares wins (qui ose gagne)

J'insiste auprès de Free, assisté par l'assistance juridique, pour le rétablissement de la ligne et obtenir l'explication technique de cette coupure de 3 mois.

29 février 2008 :
le même technicien Free repasse, accompagné d'un technicien France Télécom qui assiste à l'opération sans participer. Il refait les mêmes tests, y compris dans le palier, pour finalement s'exclamer :
- j'ai trouvé la panne ! Les fils de la Freebox étaient intervertis !
- certainement pas, le dernier à avoir touché ce boîtier est le dernier technicien qui est passé. Et je sais parfaitement brancher une Freebox, par ailleurs !
- ah bon !
- et pourquoi vous examinez tout l'équipement, avant de regarder la Freebox ? J'ai bien crû que vous alliez vérifier les câbles dans les égoûts ! Je demande la raison technique de cette coupure de 3 mois, et le remboursement des 3 mois d'abonnements. Et que l'on arrête de me raconter n'importe quoi. Je ne comprends vraiment pas pourquoi vous affirmez que les fils sont intervertis.
- ... !

12 mars 2008

Free faisant la sourde oreille, embarrassé, mon cher assistant GMF s'insurge :



De Who dares wins (qui ose gagne)


18 mars 2008 :
lettre de mon assistance juridique à Free :
FREE HAUT DEBIT
SERVICE RECLAMATION
75371 PARIS CEDEX 8
Noisy-le-Grand, le 18 mars 2008
DEPARTEMENT GESTION DES LITIGES
Dossier : TAI – AZU / 28379751
Affaire : HENIN PATRICE C/FREE HAUT DEBIT
Vos réf. : 0143421976 / 0953195341
Monsieur le directeur,
Je reviens vers vous dans ce dossier suite à nos derniers échanges.
Il apparaît que suite à l'intervention d'un technicien de votre société accompagné d'un technicien FRANCE TELECOM le 29 février 2008, la ligne ADSL Freebox de Monsieur HENIN qui présentait un dysfonctionnement depuis le 7 décembre 2007 a été enfin rétablie.
Je vous rappelle cependant que durant toute la durée du dysfonctionnement, notre assuré a été prélevé du montant de son abonnement.
D'autre part, notre assuré, pour ses activités politiques, a été obligé d'avoir accès à une messagerie électronique à domicile. De votre fait, il a donc été obligé d'ouvrir une nouvelle ligne et de souscrire un abonnement auprès d'ORANGE pour une durée de 12 mois non résiliable au tarif de 40€ par mois.
En conséquence, je vous mets donc en demeure, sous quinze jours à compter de la réception de la présente, d'adresser à Monsieur Hénin tout le dossier technique dont vous disposez concernant sa ligne de le rembourser de vos prélèvements opérés abusivement en janvier, févier et mars 2008 ainsi que l'abonnement souscrit auprès d'ORANGE qui représente pour l'année la somme de 480€.
Comptant sur votre diligence et dans l'attente de vous lire,
je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l'assurance de ma considération distinguée.
Prénom, nom, signature

De Who dares wins (qui ose gagne)



20 mars 2008 :
lettre à Free pour réclamer les explications techniques
Lettre recommandée avec AR.
Paris, le 20 mars 2008
Madame, Monsieur,
Vous m'avez appelé sur mon téléphone portable 06 XX XX XX XX, lundi 17/03/08 à 13h30, pour affirmer que la raison de la panne qui m'a privé de connexion depuis le 7 décembre 2007 est due au fait que j'avais mal branché les câbles de la Freebox.
C'est effectivement ce qu'a prétendu votre technicien le 29 février, ce qui est faux. Je lui ai d'ailleurs fait remarquer que le technicien qui était passé le 13 février m'avait fait la même réflexion, alors qu'il était incapable de faire fonctionner la Freebox après avoir "rétabli" le branchement des câbles.
Depuis, je me suis contenté de vérifier que les câbles ont bien été branchés correctement par votre techniciens, et d'attendre le retour du signal, en faisant un "hard-reboot" (débrancher et rebrancher le bloc d'alimentation 5 fois de suite), à la demande de votre service d'assistance en ligne, ou au 3244.
Ma Freebox est déjà tombée en panne début septembre et j'ai été parfaitement capable de réinstaller moi-même le nouveau boîtier que vous m'avez tenu à ma disposition dans un magasin référent de mon quartier le 1er octobre 2007. Ce nouveau boîtier a fonctionné jusqu'au 7 décembre au matin, sans que personne ne soit venu intervertir mes connexions. Je précise que je vis seul, sans enfants facétieux ni singe savant.
Je réitère donc ma demande d'obtenir copie du rapport technique concernant cet incident. Votre employé n'a pas rédigé de feuille d'intervention le 29 février 08. En revanche, je tiens à sa disposition une trousse contenant un émetteur traceur de signal et son récepteur, oubliés chez moi.
Je vous demande également le remboursement de l'abonnement Internet + téléphonie non résiliable que j'ai été obligé de contracter le 1er janvier auprès de France-Télécom-Orange, de 40€ par mois soit 480€, ainsi que le remboursement de vos prélèvements bancaires de janvier à mars.
Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.
Patrice Hénin

10 avril 2008 :
coupure de la Freebox, rétablie la nuit après discussion avec le service téléphonique d'assistance au 3244, puis par assistance "chat" (discuter en anglais), grâce à ma deuxième ligne de secours Orange :




De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)



11 avril 2008 :
nouvelle coupure de l'Internet de la Freebox, nouvel appel, ligne rétablie dans la nuit.



De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)



29 avril 2008 :

FREE HAUT DEBIT
SERVICE RECLAMATION
75371 Paris cedex 8
Noisy-le-Grand, le 29 avril 2008
DEPARTEMENT GESTION DES LITIGES
Dossier : TAI - AZU / 28379751
Affaire : HENIN PATRICE C/FREE HAUT DEBIT
Vos réf. : 0143421976 / 0953195341
Monsieur le Directeur,
Je constate avec surprise n'avoir pas reçu de réponse à ma dernière lettre.
A toutes fins utiles, je vous en adresse copie et vous précise avoir toutes instructions pour poursuivre en cas de silence de votre part.
D'autre part, comme vous le savez, la ligne de Monsieur Hénin a été coupée du 10 au 11 avril 2008. Je vous invite donc à en tenir compte dans votre proposition d'indemnisation.
Comptant sur votre diligence et dans l'attente de vous lire,
Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l'assurance de ma considération distinguée.
prénom, nom, signature

De Who dares wins (qui ose gagne)

30 mai 2008 :
HENIN Patrice
29 rue ...
75012 Paris
Paris, le vendredi 30 mai 2008
référence dossier : 1379982BEGHJA300508
Dossier suivi par : BEN GHARBIA Jamel
Monsieur Hénin,
je fais suite à votre réclamation qui nous a été transmise par le biais de la GMF dans le cadre de votre protection juridique. Une copie de ce courrier leur sera également adressée.
Suite à l'étude de cette dernière, je décide à titre commercial de vous rembourser 4 mois d'abonnement.
En ce qui concerne votre seconde demande, je n'accéderai pas à celle-ci.
La somme de 119,96€ sera créditée sur votre compte sous forme de virement bancaire dans un délai de 4 à 6 semaines.
En vous assurant de ma considération distinguée.
Nicolas Lekawski
Responsable Service National Consommateur

De Who dares wins (qui ose gagne)

5 juin 2008
Nième relance de la pugnace GMF à Free :


De Who dares wins (qui ose gagne)

9 juin 2008
Je demande à la GMF de ne pas abandonner l'exigence de connaître les raisons techniques de la coupure pendant 3 mois :

De Who dares wins (qui ose gagne)

10 juin 2008 :
Lettre de l'assistance juridique à Free
FREE HAUT DEBIT
SERVICE RECLAMATION
75371 PARIS CEDEX 8
Noisy-le-Grand, le 10 juin 2008
DEPARTEMENT GESTION DES LITIGES
Dossier : TAI / AZU / 28379751
Affaire : HENIN PATRICE C/FREE HAUT DEBIT
Vos réf. : 0143421976 / 0953195341
Monsieur le Directeur,
Je reviens vers vous dans ce dossier suite à nos derniers échanges.
J'ai pris bonne note de votre proposition d'indemnisation concernant notre assuré.
Cependant, je maintiens ma demande relative au fait de savoir la raison pour laquelle Monsieur HENIN a dû subir une si longue interruption de service et qui en est responsable.
D'autre part, pour ses activités professionnelles, notre assuré était obligé de disposer d'une messagerie électronique durant la période d'indisponibilité de vos services.
Je vous invite donc vivement à revoir votre position afin d'éviter les contraintes d'une procédure judiciaire.
Comptant sur votre diligence et dans l'attente de vous lire,
je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l'assurance de ma considération distinguée.
prénom, nom, signature



De Who dares wins (qui ose gagne)

8 juillet 2008
Tenaces, à la GMF. Suspect, cette impossibilité de savoir pourquoi une FreeBox peut ne pas fonctionner pendant 3 mois. Ce n'est quand même pas Sarkozy. Ni mon frère...





16 juillet 2008 :
réponse de Free
Free
Service National Consommateur
75371 Paris cedex 8
à HENIN PATRICE
Paris, le mercredi 16 juillet 2008
Référence dossier : 1379982BEGHJA160708
Dossier suivi par : BEN GHARBIA Jamel
Monsieur Hénin,
je fais suite à votre réclamation qui nous a été transmise par le biais de la GMF dans le cadre de votre protection juridique.
Suite à la réétude de votre dossier, il s'avère que vous aviez tout de même accès au services malgré le problème que vous avez encontré.
En ce sens et au vu de vos CGV, le remboursement a été effectué à titre commercial.
Je resterai donc sur ma première position.
En vous assurant de ma considération distinguée.
Nicolas Lekawski
Responsable Service National Consommateur

De Who dares wins (qui ose gagne)



28 juillet 2008 :
ma lettre LRAR à Free:
Paris, le 28 juillet 2008
Free
Service National Consommateur
75371 Paris cedex 8
attention M. Nicolas Lekawski
Réf. : 13799982BEGHJA160708
Dossier suivi par : BEN GHARBIA Jamel
Monsieur,
En réponse à votre lettre datée du 16 juillet 2008, je précise qu'effectivement, lorsqu'on loue une deuxième ligne ADSL, en l'occurrence chez Orange, il est assez fréquent que l'on puisse "tout de même avoir accès aux services malgré le problème..." de ma ligne Free habituellement utilisée et inopérante.
Je rappelle que j'ai subi une interruption de service du 17 septembre 2007 au 1er octobre 2007, interruption pour laquelle j'ai accepté l'explication : "Freebox défectueuse". Elle a été remplacée par une neuve.
Je vous rappelle que je suis toujours, cinq mois après le rétablissement de cette ligne (effectuée immédiatement après l'intervention de mon assistance juridique GMF), le 29 février 2008, en attente d'une explication de cette coupure de ligne.
Je précise que j'ai fait réactiver une deuxième ligne que j'utilisais dans le passé pour un fax, dont je n'avais plus l'utilité puisque je travaille par courriels et pièces jointes scannées.
Je n'ai donc pas ouvert une deuxième ligne pour disposer d'un fax.
Je précise que je vis seul dans mon studio, et que je n'ai pas l'utilité d'une deuxième ligne téléphonique ADSL.
Les frais de mise en service de la ligne Orange le 17 décembre 2007 et son abonnement annuel d'un an non résiliable avant le 16-12-2008 sont donc uniquement imputable à la coupure de vos services Internet, messagerie, téléphone illimité et télévision.
A noter que ce forfait Orange pourtant plus onéreux que votre forfait (40€ au lieu de 29,99€/mois), ne fournit pas la télévision. J'ai donc subi le préjudice d'être privé de TV du 17 décembre au 29 février 2008.
Je vous remercie du remboursement des trois mois de services interrompus.
je vous réclame donc, "tout de même", outre les explications techniques, le remboursement des 480€ du forfait annuel Orange.
Actuellement, la Livebox Orange est rangée dans son carton, prête à être réexpédiée en cas de troisième coupure de ma ligne Freebox 01XXXXXXXX.
En l'absence de rapport technique, Free peut être considéré comme un opérateur dépourvu de fiabilité, au service d'assistance devenant opérationnel immédiatement après une plainte juridique, ou il s'agit d'une volonté de cacher que ligne a été coupée par un tiers malveillant.
En vous assurant de ma considération distinguée.
Patrice Hénin

Voilà, c'est un peu long à raconter, moins long que de le subir, mais j'ai dressé un tableau de mes déboires informatiques qui n'ont certainement rien à voir avec les persécutions de mon frère !
Il faut aussi ajouter les événements récents, la suspension de mon blog chez http://patricehenin.blogspirit.com, demandée et obtenue par l'avocat de mon frère, pour diffamation, ce qui m'a obligé à le recréer chez Over-blog. Le procès n'a même pas eu lieu qu'il est exécuté, avec présomption de cupalbilité !
Il me faut aussi reconstituer l'audience des 1590 abonnés de mon blog verrouillé.
Et cette semaine, mon album photo hébergé chez http://patrice-henin.magix.net/
Des photos de bébés, enfants, voyages, rien que de très personnel, et dont l'adresse du site, conçu pour les albums photos personnels, n'était connue que de ma famille et quelques amis.
Il a suffit d'une demande de cette avocate pour que le compte soit clôturé ! Sans me prévenir, et sans motif valable :












Ce site Internet est actuellement indisponible.

Le compte a été désactivé.

Vous pouvez envoyer un message à l'utilisateur.





powered by
iPACE
Le service en ligne adapté à vos supports


De: Patrice Hénin
À: infoservice@magix.net
Sujet: plus d'accès à mon album photo
Date: Thu, 21 Aug 2008 14:20:44 +0200

Bonjour,

je n'arrive pas à accéder à mon album photo :
http://patrice-henin.magix.net/

Ce site Internet est actuellement
indisponible.

Le compte a été désactivé.

Vous pouvez envoyer un message à l'utilisateur.

powered by ISpace

Une catastrophe pour moi, toutes les photos de mon enfance s'y trouvent, là et nulle part ailleurs !

Merci de débloquer la situation

Patrice Hénin

Réponse de Magix :
MAGIX AG
Christiane Busse
Executive Assistant
Borsigstr. 24
32312 Lübbecke
GERMANY
"...Le demande de supprimer votre album parce que le contenu de votre album repose sur les droits personnels d'un tiers nous a été transmis par Catherine de Froidcourt-Boyer sur ordre de Jerome Henin..."





Dans sa plainte en diffamation, mon cher frère se plaint d'une volonté de ma part de lui nuire !
Si je raconte mon affaire dans mon blog, c'est pour rétablir la vérité. Je me serais bien passé de ce pensum, j'ai plusieurs dossiers en attente, faute de temps.
Mais je raconte cette affaire surtout pour décrire au lecteur que la justice fonctionne à l'envers, et qu'il faut donc renverser ce régime.
Ce qui m'arrive, peut se produire contre toute personne qui déplaît à un ancien et très louche directeur général de Bouygues Immobilier.
Plaire aux argentiers, telle est la nouvelle vertu du citoyen français. Prenons exemple sur notre chef de l'état, il n'hésite pas, lui.

ooooOoooo
Suite : 0005 Free dans le Box (des accusés)
ooooOoooo