mercredi 18 avril 2007

018 Débrouilles-toi avec l'aide qui t'a été refusée

Je n'ai jamais reçu de nouvelles de Me Philippe Miro, à part le courriel de sa secrétaire m'enjoignant de me rendre à la convocation de l'experte psychiatre pour y être déclaré dangereux.
Quant à mes coups de fil, impossible de joindre cet avocat, "toujours en réunion", ou "au Palais", bref, j'ai compris que les bouygueux et leur allié (vous remarquerez l'usage du mode singulier) étaient passés par là.
Alors, j'ai insisté auprès de la nouvelle députée Sandrine Mazetier pour qu'elle me conseille un avocat socialiste.
En février 2007, j'avais déjà remis une enveloppe à Mme la maire Michèle Blumenthal (Paris XII) concernant mes déboires avec le commissariat sis à cent mètres de sa mairie.
De même, j'avais suffisamment exposé les faits au sein de ma section socialiste, entre "camarades", jamais officiellement.
Sandrine Mazetier avait fini par comprendre de quoi il s'agissait. Je n'arrêtait pas d'insister pour qu'elle me trouve un avocat socialiste, incorruptible SVP !
Au bout de quelques mois, d'une voix hésitante et lasse, la réponse vint : "Me Béatrice Zareczky Weinberg" !
Je contacte cet avocat providentiel aussitôt, voici sa réponse par courriel :


From: Béatrice Weinberg
Sent: lundi 25 juin 2007 10:41

To: Patrice
Subject: RE : patrice hénin vs. Jerome Hénin (sic question majuscules)
Monsieur,
Je comprends totalement vos difficultés financières mais suis dans l'impossibilité d'assurer la défense de vos intérêts sans le versement de la provision sollicitée.
En conséquence, je mets dans l'immédiat votre dossier de côté et vous remercie de me tenir informée.
Comme je vous l'ai indiqué vos difficultés financières vous permettent d'être défendu par l'un de mes Confrères au titre de l'aide juridictionnelle.
En conséquence, je vous invite à faire le nécessaire si vous n'étiez pas en mesure d'ici septembre de travailler avec mon Cabinet.
Je vous prie de me croire,
Votre bien dévouée.
Béatrice Zareczky Weinberg
Avocat à la Cour



Je lui avais pourtant dit que l'aide juridictionnelle m'avait été refusée en novembre 2006.
Je note qu'elle accorde un soin particulier à l'emploi des majuscules (Confrères, Cabinet, Jerome Henin, patrice hénin...).
Je pensais cette affaire facilement gagnable, contre un bouygueux, l'occasion d'exprimer ses convictions dans la joie et l'allégresse, et donc de prendre mon affaire gratuitement. Après la victoire, j'aurais été généreux.
Avec une socialiste NPS (Nouveau Parti Socialiste, motion Benoît Hamon) comme elle, les bouygueux n'avaient aucune chance.
D'ailleurs, le PS est la terreur des capitalistes, l'histoire le prouve, et mon directeur général bouygueux a évolué avec brio de 1986 à 1993 en France mittérrandienne.
Ce détail a son importance pour comprendre ce manque d'engouement du PS et PC à défendre l'indépendance de la justice. Et moi en passant.

A suivre...


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)