dimanche 24 avril 2011

2011_04_24 Lettre recommandée à Marine Le Pen au QG du Front National


A l'occasion de mon audience pour le coup monté par la police (un passage à tabac devant témoins puis accusation de rébellion à agent), j'invite Marine Le Pen par lettre recommandée avec accusé réception, à venir assister à cette audience.

Ceci pour prouver son manque d'intérêt pour les violences policières, la justice...
Effectivement, elle n'est pas venue, mon accusé de réception ne m'est jamais parvenu.

Contenu de la lettre :

[l'ouverture de ce pli vaut communication de son contenu aux intéressés nommés ci-après]
Paris, le 23 avril 2011
Madame Marine Le Pen, Front National, 76-78 rue des Suisses, 92000 Nanterre, candidate à la présidence de la République française.

Madame la Présidente du Front National,
je vous prie de vous présenter le 28 avril 2011 à 13h30 au TGI de Paris, 23ème chambre correctionnelle, pour y constater que l'état de droit a été aboli en France, de facto, et réclamer que justice me soit rendue, ce qui rendra la justice à la France.

Je dénoncerai les délits et crimes commis par les institutions les plus prestigieuses de notre pays, étant victime de persécutions venant de toutes parts, de caciques de tous les partis de "l'extrême gauche" à "l'extrême-droite" (vous n'avez jamais répondu à mes alertes par courriels, téléphone), des institutions policières, judiciaires, médicales, administratives (mairie de Paris, CAF, CNAV).

Évidemment, toute fermeture de mon blog, retour de lettre recommandée non remise au destinataire, nouvelle coupure de ma ligne FreeBox, refus de message courriel, sera une preuve de complicité d'escroqueries, de faux en écriture publique, faux rapports médicaux, violences physiques, détournements de fonds, diffamations, menace de mort, captation d'héritage, de 11 violations des Droits de l'homme suivants, reconnus par la CEDH : Obligation de respecter les droits de l'homme, Interdiction de la torture, Droit à la vie, Interdiction de l'esclavage ou du travail forcé, Droit à la liberté et à la sureté, à un procès équitable, au respect de la vie privée et familiale, liberté d'expression, à un recours effectif, Interdiction de discrimination (religion, opinions politiques, origine nationale ou sociale, la fortune, naissance), Interdiction de l'abus de droit.

Patrice Hénin, 75012 Paris – patrice.henin@free.fr('"l'inconnu le plus célèbre du monde", grâce à l'omerta inefficace des médias français")


Sans accusé réception, sans commentaire.