dimanche 21 mai 2006

TABLE DES MATIÈRES


TABLE DES MATIÈRES

Titre "Une famille, deux siècles, trois mondes (l'ancien, le nouveau, le dernier)".

Ce livre électronique est en cours de construction, cette table des matières est plutôt un établi constamment dérangé de matières.
Il commence par l'onglet PRÉSENTATION DU BLOGUE, à lire en premier pour utiliser au mieux la Table des Matières.

Mon site de stockage chez http://patrice.henin.free.fr a été censuré, pour télécharger le manuscrit.pdf  et mes interviews par la radio IDFM98, il faut maintenant aller ICI :

Depuis quelques jours (j'écris ceci le 28 septembre 2014), quelques articles de ce blogue sont illisibles, soit automatiquement redirigés vers des widgets et provoquent l'affichage d'une carte des visiteurs au lieu du texte de l'article, par exemple. Ou les widgets se retrouvent incorporés sont masqués partiellement par ces widgets : ceux de la colonne de droite sont déplacés et insérés dans le texte de l'article.
Ce problème ne se produit qu'avec le navigateur Internet Explorer, et uniquement pour quelques articles, ce qui est curieux, les mêmes causes devraient produire les mêmes effets. Les voies de l'informatique sont impénétrables.

Il est donc nécessaire d'utiliser les tables de matières des blogues de secours si vous tombez sur un de ces articles signalés en rouge :
et :

Vous avez compris que si ce troisième blogue recréé n'est pas purement et simplement supprimé comme les deux premiers, il semble souffrir de sabotages discrets. Vous êtes tombé sur un blogue plein d'affirmations documentées qui dérangent. A vous de lire et découvrir ce que les journalistes vous cachent : ils me connaissent, je les ai contacté pendant des années, ils me fuient.



Cet avertissement semble être discrètement censuré par Google, qui redirige l'article vers ma carte des visiteurs. J'ai supprimé la carte pour supprimer ce problème, mais je le signale quand même.
Vous pouvez consulter cet article dans mes copies de secours chez Wordpress et iPage.com, tant que Google n'aura pas acheté ces serveurs :
AVERTISSEMENT POUR GOOGLE, Inc


Chapitre I : DESTINS d'HÉNINS

Quelques extraits des biographies du père (Gilbert) héros des guerres françaises (1943 - 1958), d'un fils aîné (Patrice) fameux fumeur , d'un cadet (Jérôme) devenu millionnaire et américain grâce à ses talents de corrupteur international acquis chez Bouygues Immobilier, d'une benjamine (Catherine) avocate française devenue avocate américaine à force d'études (droit français puis droit US) aujourd'hui "attorney at law" (Immigration field) exerçant en Floride.

Père, mère, aîné, cadet et benjamine, tous hors du commun :

Commandant Gilbert Hénin (1924 – 2005)
A 19 ans, il fuit la Lorraine "zone interdite" pour rejoindre le général de Gaulle en Angleterre (juin 1943).
Il saute en parachute le 13 juin 1944 en Bretagne, puis aux Pays-Bas, puis en Indochine (Vietnam, Laos, blessé à Dien Bien Phu) enfin en Algérie. Mais il saute aussi sur une mine lors d'un entrainement à Madagascar et entamera une longue procédure judiciaire pour obtenir la revalorisation de sa pension d'invalide de guerre.
Pour aider Catherine à réaliser son rêve et études américains, il achète une maison de retraite en Floride pour y passer les hivers de 1981 à 2004, les étés à Paris.
Il rejoint de nouveau le général de Gaulle en 2005 après avoir perdu son procès, alors que tous les autres combattants l'avaient obtenue.

Un retour définitif en France, pour maladie, mais avec des obstacles "enfantins" :
Leucémie aiguë, avec complications

Comment un millionnaire s'offre une ligne ADSL aux frais de ses parents, juste pour montrer qu'il n'y a pas de petits profits chez ces gens-là :
Modem furtif

Comment un millionnaire veut s'emparer des médailles de son père lors des obsèques pour frimer en les exposants dans son bureau en Floride :

Madame Renée Hénin (1929 – 20??)
Couturière aux doigts de fée. Fille de chef de gare en Lorraine, elle a vu s'arrêter les trains à bestiaux pour les camps de concentrations, "les mains qui s'agitaient des lucarnes", affrétés  par les bestiaux nazis.
Mais aussi :
La veuve Renée Hénin, seule héritière de son mari, sans droits pour les enfants, donne 3 000€ à Me Louis Boré, docteur en droit et avocat au Conseil d’état, qui obtient gain de cause pour l'obtention de la liquidation de pension d'invalide de guerre de feu son mari.
Mais curieusement, Me Louis Boré ne tient pas compte du régime matrimonial de la veuve, et ajoute la liste des 3 enfants comme ayant-droits à cette pension !
Puis, le ministère de la Défense harcèle madame Hénin pour qu'elle signe un "porte-fort" dans lequel elle doit s'engager à toucher la pension à condition de la partager avec ses enfants, avant de toucher la revalorisation !
Le notaire qui a fait la succession, complice, laisse tomber sa cliente Renée. Le but de l'opération est de lui faire signer un document aberrant, pour ensuite la mettre sous curatelle pour l'avoir signé : abject.

Un témoignage sur une sentinelle de la Kommandantur qui s'ennuie, en été 1944 :

Les familles de militaires font aussi la guerre :

Détails et documents sur cette tentative de flouer la veuve, commise par un docteur en droit conseiller d'état et le notaire :
J'ai une question pour le docteur en droit Louis Boré

J'en alerte les militaires sur la façon dont l'état traite une veuve de guerre en déposant ce texte dans leur forum. Censuré au bout d'un an :

Catherine R. Henin-Clark (1960 – 20??)

Des dossiers scolaires aux dossiers d'avocat, du lycée du Raincy à la Stetson University, le travail permet parfois de réaliser ses rêves, comme devenir une brillante "attorney" américaine.
Les accents ont été retirés, Catherine Henin-Clark étant devenu américaine.

Bref Curriculum Vitae :



Jerome L. Henin (1958 – 20??)

Quelques scènes de la vie de cet innommable, pitoyable victime de l'argent, mais qui ne fait que profiter du système, après tout. Donc, je ne peux le haïr, je préfère dénoncer et combattre ce système qui a pourri mon cher frère.
Quelques mots sur la mentalité des nouveaux riches. Triste, pitoyable, d'être prisonnier de l'argent au point d'en arriver là : à soigner d'urgence pour haute dangerosité.
Les accents ont été retirés, Jerome L. Henin étant devenu américain.

Naissance de basse extraction :
1958 : Naissance d'un monstre bleu

Les 3 piliers de la fortune seraient l'immobilier, la drogue et les armes. Considérations et leurs mérites comparés vu par Jérôme Henin :
1981 : Blanc-Mesnil

Commençons par l'immobilier :

Puis la réalisation de sa "carrière" :

Le "nouveau monde" accueille Jérôme L. Henin, pays de la liberté qui permet entre autre de consulter son casier judiciaire en ligne :

Un "Coca-Boat" à la terrasse d'un café des Champs-Élysées, avec initiation aux Échecs :

Relevé de carrière français de Jérôme Hénin, ses 3 années de chômage françaises payées au CEO (PDG) américain :

J'écris à la ministre des finances pour lui demander s'il est vrai qu'il est possible de ne jamais payer d'impôts en France (quand on est riche et de toucher un chômage en Floride:

J'écris à l'ambassadeur des États-Unis à Paris afin qu'il intervienne auprès de Google pour faire cesser les suspensions de mon blogue :

Patrice Hénin (1949-20??)

Né à Dakar en Afrique Occidentale Française, donc lorrain de souche africaine ou africain de souche lorraine, au choix. Le Sénégal a été inventé 11 ans plus tard.

Souvenirs frappants

À l'âge de 8 ans, un acte de bravoure inconscient pendant la guerre d'Algérie, qui confirme que les enfants de militaires font aussi la guerre :
1957 Tébessa

Souvenir frappant du séjour à Madagascar :
1960 Tananarive

Drogues de vies, méfiez-vous des drogues légales

Découverte et efficacité de la cigarette électronique (franglishement appelée E-cigarette) :
2010- 2012 Cigarette électronique : volupté à volutes

Deux bouffées de non-fumée qui dérangent quand même :
2013 05 15 Fumer en magasin ? Non. Vapoter en magasin ? IM-PEN-SA-BLE !

American nightmare
Voyages au "nouveau monde" de 1985 à 2003.  "Carte verte" en 1995. Cinq années de séjour au total, le plus long 3 ans de 1995 à 1998.
Un accident du travail aux États-Unis :

Cauchemar français

Jérôme Hénin émet une lettre de cachet et je passe une retraite très mouvementée, de commissariats en tribunaux, d'hôpitaux en sections politiques.
Grâce à mon frère cadet, je ne mourrai pas idiot, je lui suis infiniment reconnaissant de m'avoir démontré le fonctionnement du monde. Ce chapitre est avant tout biographique, les détails des persécutions policières, judiciaires, informatiques sont développés dans les chapitres suivant, accompagnés de mes réflexions et de ma décision d'agir en politiques, en étudiant la création et circulation monétaire, le dérèglement climatique, les conséquences géopolitiques de la surpopulation exponentielle et la consommation non répartie et dérégulée.

Comment et pourquoi une colonel hépatologue du Val de Grâce refuse de soigner mon hépatite C virulente, ne répond pas à ma demande pressante de soins, ne retourne pas l'accusé réception de ma lettre recommandée puis est mutée. Elle refusait de soigner l'hépatite C parce que j'ai refusé… d'aller en psychiatrie !  :

On refuse pendant 2 ans de soigner mon hépatite C, ce qui a provoqué une cirrhose, laquelle induit un cancer. Pendant que le cancer se développe, on attend un an  avant d'intervenir. Ma demande pressante par lettre recommandée m'est retournée au bout d'un mois, pas l'accusé réception, la secrétaire du chef du service hépatologie de la Pitié-Salpêtrière fait barrage. Pourquoi ? :

Après avoir subi les 3 coups montés de la police du XIIème (voir détails dans le chapitre suivant), subi 3 procès sans avocats, je porte plainte auprès du procureur de la République, avec constitution de partie civile et demande la désignation d'un juge d'instruction pour démarrer une enquête de l'IGPN :

Sidéré par la corruption au sein du monde médical, je porte plainte contre ces psychiatres et les deux  hépatologues qui ont cherché à me conduire en psychiatrie pour me faire taire et me décrédibiliser et sans soigner ni hépatite ni cancer :
2014-06-24 Ne pas soigner une hépatite C donne un cancer du foie

Je prépare une plainte globale qui dépasse les cadres policiers, judiciaires en incluant les corruptions constatées avec preuves au Conseil d'État, Conseil Constitutionnel découvertes lors de mes candidatures à la présidentielle 2012 puis de député de la 8ème circonscription de Paris :
2006_2014 Retraite sans capitulation (inachevé, en cours de construction)


Chapitre II : LETTRE DE CACHET

Le premier coup monté policier, initié par le millionnaire franco-américain Jérôme Hénin, puis les procès en correctionnelle (16ème chambre), en appel (10ème chambre) et cour de cassation, puis Cour Européenne des Droits de l'Homme se déroulent en même temps que mon militantisme au PS puis au Parti de Gauche, de 2006 à 2008, mais sont traités séparément.
La partie policière-judiciaire est décrite dans le chapitre "LETTRE DE CACHET", les aventures de militant dans le chapitre "MILITANT EN QUÊTE DE PARTI", ainsi que les persécutions de la mairie du XIIème à Paris et du Conseil de Paris (Bertrand Delanoë et préfet de police de Paris Michel Gaudin).

Résumé chronologique incomplet de la pièce – synopsis :

Les costumes sont de Rachida Dati. (Incomplet) :

Acte I - Procès pour violences physiques ("dangerosité envers autrui")


En juin 2004, mon cher frère m'écrit "qu'il me fera interner le moment venu". Tous ceux qui ont lu son courriel ont rigolé :

23 avril 2006 : Altercation - Commissariat – Médiation


Le 23 avril 2006, Jérôme passe aux actes. Il me frappe violemment puis porte plainte en expliquant aux flics qu'ils doivent rédiger un rapport destiné à me faire interner :
2006_04_23_Pluie avant l'orage

L'altercation inattendue dans la cour de chez ma mère :

Je passe chez moi chercher du secours et reviens :

Je réalise que Jérôme est en train de déposer plainte et j'y vais aussi :

Le lendemain 24 avril 2006, je fais constater mes plaies :

En juin 2006, je me rends au Palais de Justice pour obtenir une copie de la plainte que j'avais déposée le 23 avril 2006. Elle n'existe pas, j'apprends que je suis "prévenu", seule la plainte de Jérôme a été transmise au Parquet :

Ma mère commence à me fatiguer en refusant d'admettre que son fils Jérôme est l'instigateur d'un coup monté. Elle insiste même pour que je demande à Jérôme des fonds pour payer un avocat ! De guerre lasse, le 8 mai 2006, j'écris à Jérôme en anglais pour qu'elle comprenne :

Le 8 septembre 2006, la  médiatrice Françoise Guyot me convoque ainsi que mon frère (qui vit en Floride) :

Mon frère et moi venons à cette mascarade de médiation. La médiatrice Françoise Guyot ne se gêne pas pour expliquer, devant moi,  à mon frère et son ami avocat "ce que nous allons faire" pour me faire interner par la justice en utilisant le faux rapport de police. Elle me fait quand même sortir  "allez remplir votre demande d'aide juridictionnelle, vous !" lorsqu'elle leur donne les détails :

Le 13 novembre 2006, ma demande d'aide juridictionnelle à laquelle j'ai droit est rejetée :

Je reçois un avis de classement sans suite d'une plainte que je n'ai jamais déposée le 30 janvier 2007. Rien compris :

Le 17 avril 2007, j'écris à l'IGS :

23 mai 2007 : Chambre correctionnelle – Psychiatrise


Je reçois une citation à comparaître devant la 16ème chambre correctionnelle :

L'avocat commis d'office, Me Augustin Kemadjou, me donne rendez-vous le jour de l'ascension :

Ma mère persuade son avocat (Me Philippe Miro) de prendre mon affaire et de se présenter à l'audience le 23 mai 2007. L'audience est renvoyée pour obtenir une expertise psychiatrique. La partie adverse devait le savoir puisqu'elle n'est même pas venue :

Première convocation par la psy Marie-Élisabeth Meyer-Buisan à laquelle je ne vais pas, trop occupé par la campagne législative de la candidate députée PS :

Deuxième convocation à laquelle je me rends, persuadé que la psychiatre comprendra que c'est un coup monté, vu que je suis sain d'esprit et que c'est moi qui ai reçu des coups sans en donner :

Un peu surpris par le manque de compréhension de cette psychiatre, je lui envoie une lettre où je raconte ma vie :

Je devais être jugé le 5 septembre2007, on m'avait prévenu qu'il n'y aurait pas de convocation écrite. J'avais donc bien pris note de cette date. Mais le 7 j'apprends au greffe que j'ai été  jugé et condamné le 5 septembre 2007 à 3 obligations : trouver un travail (je suis déclaré inapte au travail depuis 2001), trouver un logement (je suis locataire depuis 1981) et bien sûr me faire soigner ma "dangerosité" :
2007_09_05 Tribunal Grandement Inspiré

2 juin 2008 : Cour d'appel


Toujours en train de militer au PS pour la candidate députée Sandrine Mazetier. J'insiste pour qu'elle me trouve un avocat que je paierai avec l'aide juridictionnelle, les avocats commis d'office ainsi que l'avocat de ma mère (Me Philippe Miro) ne venant pas aux audiences :

L'avocate "socialiste" 'Me Béatrice Weinberg Zareczky) me reçoit, me prend 600€ en cash, le reste à l'audience, prévue dans 6 mois environ :

Je n'ai que le constat médical des UMJ depuis18 mois. L'avocate ne peut se le procurer, je parcours le labyrinthe du Palais de Justice pour essayer de le récupérer :

Ayant empoché la moitié de ses honoraires, l'avocate Béatrice Zareczky-Weinberg me pose une série de lapins pour ne pas me recevoir :
2007_10_26 Départ de la course aux lapins

Arrive la citation à comparaître devant la cour d'appel pour le 2 juin 2008 :
2007 11_30 Citation à comparaître devant la Cour d'Appel

À force d'insister pour que Me Béatrice Zareczky-Weinberg me reçoive pour préparer enfin ma défense, j'obtiens un rendez-vous. Porte, téléphone, fenêtres se ferment, j'attends des heures dans la cour :

Le 30 janvier 2008, je réclame copie du rapport de police et de l'expertise à mon avocate et au bâtonnier de l'ordre des avocats :

Le bâtonnier répond partiellement qu'il va me répondre :

J'écris à l'Inspecteur général des services judiciaires Christian Raysseguier pour lui demander des comptes sur ces service :

Me Béatrice Zareczky-Weinberg  finit par me recevoir dans un autre cabinet d'avocats en me faisant croire qu'elle a changé de cabinet. Son seul but, m'extorquer l'autre moitié des honoraires, alors qu'ele n'a même pas rédigé ses conclusions :
2008_04_30 Pas de défense sans dépense

Je me rends à l'audience de la cour d'appel, en sortant du métro ma chère avocate me téléphone pour me dire qu'elle ne viendra pas :

Déroulement de l'audience d'appel, j'en ressors recondamné et avec une nouvelle plainte en diffamation que Béatrice Zareczky-Weinberg avait reçue sans m'en parler :

Donc, le retraité doit trouver un boulot, le locataire de son appartement (depuis 30 ans) doit trouver un logement et ce n'est pas le tribunal qui doit aller en psychiatrie, mais moi :

5 mois après ma réclamation du 9 avril 2008, absout les 3 avocats véreux qui lui ont menti effrontément (il le sait) :

Je signale au bâtonnier les mensonges des avocats, mais par acquit de conscience, j'ai compris que la justice est morte, est folle :

À ma grande surprise, le bâtonnier se déclare finalement incompétent et me suggère d'aller porter plainte en tribunal civil. Trop las :

Une lectrice de mon blogue me signale qu'elle a aussi affaire à une fausse expertise de Marie-Élisabeth Meyer-Buisan. Sa pétition datée de mars 2007 :
(Rendu à sa maman le 01/08/2008)

Elle m'envoie l'expertise de son fils qui veut retrouver sa mère alors que le père et la justicerie ne le veulent pas. Je démolis mot à mot cette expertise et la ridiculise :

Cette contre-expertise rend fous la juge, es avocats :

Enfin, j'obtiens la copie de mon expertise psychiatrique façon Meyer-Buisan, datée du 9 juillet 2007, lue le 3 juin 2008 :

Après deux ans d'attente, je reçois enfin la copie du fameux rapport des flics du XIIème (daté du 23 avril 2006), que des faux en écriture publique, qui semblent rédigés par des bébés :

La plainte du frérot. Il inverse tous les rôle, la victime est l'agresseur, et c'est la victime qui voudrait faire une captation d'héritage (il se démasque, ce con) :

Jérôme a entrainé ma mère comme témoin, complètement abasourdie, en état de choc. Le flic rédige le témoignage et lui demande de signer sans relire :

J'essaie de déposer plainte, le flic n'arrête pas de me demander pourquoi je battais mon père (le commando FFL-SAS) quand j'avais 8 ans :

Vu la façon dont c'est déroulée mon dépôt de plainte, je décide finalement de faire constater mes plaies et bosses aux Urgences Médico Judiciaires :

Pour contrer mon constat de plaies, les flics ajoutent un faux témoignage qui aurait été signalé un mois après par Jérôme. Aucune des 4 dépositions ne concorde :

Après l'appel, je dispose enfin (2 ans d'attente) du rapport de police. Je fais lire le jugement à ma mère, qui n'en revient pas, sans plus. Je lui reproche son manque de révolte, mais elle est aussi la mère d'un millionnaire :


Cour de cassation (de juin 2008 à l'infini)


Je vais au Palais de Justicerie pour faire une mission impossible : 5 jours pour déclarer un pourvoi en cassation, demande d'aide juridictionnelle avant un mois pour obtenir un avocat au moins après un mois, 1ère liste de pièces à fournir :

Je rédige un mémoire sincère : c'est de la corruption généralisée, point :

On me réclame une deuxième liste de pièces à fournir (si, si) :
2008 06 27 Une deuxième liste de pièces à fournir

Des nouvelles de mon pourvoi, sera examiné sans avoir eu d'avocat :

Je suis toujours en attente de l'accord pour une aide juridictionnelle, je reçois une troisième liste de pièces à fournir pour l'obtenir (!) :

Toutes ces listes de pièces à pourvoir pour aide juridictionnelle pour pourvoi conduisent au rejet de cette aide :

On a le droit de contester :

Ils ont le droit de re-rejeter :

Je reçois une lettre… me demandant mon adresse :

On m'informe que l'avocat général veut faire une non-admission de pourvoi (qui n'a pas à être justifiée comme un rejet) :

Deux lecteurs me demandent où j'en suis, côté peines :

Retraite au pays des droits de l'homme, exécution des peines


Convocation de la juge des libertés et peines pour commencer les obligations de ma condamnation :

Me accusations proférées à l'encontre de la juge des libertés et peines et première convocation au Service de Probation et d'Insertion Pénitentiaire :

Fiasco de la première entrevue avec l'assistante sociale (pénitentiaire, tout de même), révolte avortée pour excès de "coolitude" (de sympathie) :

J'ai demandé un entretien avec la juge des libertés et peines pour l'engueuler :

Requête à la Cour Européenne des Droits de l'Homme (4 ans d'attente !) : (publication différée)


Requête numéro 32405/08 du 13 janvier 2009 acceptée (publication différée)

La Cour Européenne des Droits de l'Homme déclare finalement (après deux ans) que ma requête est irrecevable, ces procès sans avocats, une victime transformée en coupable, tout ça, c'est correct (dans mon cas) :
La Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) refuse lesdits droits uniquement à Patrice Hénin

J'adresse une pétition à la Commission Européenne parlementaire pour accélérer ma requête à la CEDH :

La Commission accuse le coup, ça va être long… :
ACTE II – Un deuxième procès, pour diffamation
Accompagné de la fermeture simultanée, sans attendre le verdict, de tous mes sites, forum, blog, album photo familial en ligne ! Le verdict sera non-lieu

L'avocate de ce cher bouygueux Jérôme Hénin veut que je fasse fermer un blogue ami qui a reproduit un de mes articles sous peine de poursuites judiciaires :

Je relance la Ligue des Droits de l'Homme qui m'ignore. Je réclame la réouverture de mon forum (machines à voter) chez Xooit.com, la réouverture de mon site d'album photo familial chez Magix.com, tous deux fermés sans crier gare en même temps que mon blogue chez Blogspirit.com :

Blogspirit.com ferme mon blogue sans crier gare, affiche le message "error 403, Forbidden" qui est remplacé par "error 404, not found" (ça fait moins censure) :

Coup de fil : une voix qui pourrait être celle de mon frère me dit "t'es mort, Patrice !". Je dépose plainte qui restera lettre morte :

La Brigade de répression de la Délinquance contre la personne me convoque pour vérifier que je suis bien l'auteur des propos diffamants dans mon blogue. Bonus : succès fou de mon sondage "Sarkozy doit-il démissionner ?" :

Bref compte-rendu de mon audition, suite du sondage "Sarkozy doit-il démissionner ?", mon premier soutien par "Libertés-Internet" :

La juge d'instruction Nadine Berthelemy-Dupuy me convoque pour mise en examen pour diffamation :

Une opération de l'association "Don Quichotte" (tentes sur les quais), puis compte-rendu de mon entrevue avec la juge Berthelemy-Dupuy :

ACTE III - Un troisième procès, pour diffamation, avorté, abandonné, délaissé, oublié...


Je demande à l'avocat commis d'office qui m'annonce le non-lieu au téléphone "c'est parce qu'on parle trop de Martin Bouygues dans cette diffamation ?", il me répond "oui". Mon frère embraye de suite sur une autre plainte en diffamation qui restera lettre morte :

ACTE IV - Un quatrième procès, pour achat, consommation de stupéfiant et rébellion à agent (dangerosité envers moi-même)
Tout est bidon, un coup monté de A à Z par le préfet de police de Paris Michel Gaudin.
Récit et photos des coups infligés par un agent des stups. On appelle çà une "rébellion à agent" :

Passage à l'Infirmerie Psychiatrique de la Préfecture de Police. Le psychiatre refuse de m'interner "à cause de ma personnalité" :

Je décide d'inviter à mon procès du 28 avril 2011une flopée de journalistes, personnalités impliquées dans ce procè. Je transmet le tout en copie au fameux journal anticorruption Médiapart :

J'essaie d'impliquer les lecteurs à mes tourments :

L'audience du 28 avril 2011, le procureur redemande une autre expertise psychiatrique, me fait expulser de la salle :
2011_04_28 Audience avec expulsion

Le psychiatre me téléphone pour un rendez-vous, m'annonce la date réelle de l'audience pour le 12 mai 2011 :

Troisième et dernière audience de cette rébellion à agent :

Texte ("la grosse") du jugement du 12 mai 2011. 6 mois de prison avec sursis, se faire psychiatriser pendant deux ans, verser 200€ à l'agent David Gatty :

Juin –juillet 2011, on embauche deux indics petits caïds de quartier pour me faire peur, ça finit effectivement mal :

En vue de l'appel prévu initialement pour le 12 février 2012, j'essaie d'obtenir le témoignage de la gardienne d'école qui a vu le passage à tabac. Elle est mutée :

L'appel est reporté au 19 septembre 2012, ma sœur avocate décide de se réinscrire au barreau de Paris pour me défendre :

Le procureur du tribunal Pôle 8 en appel réclame 9 mois de prison ferme, plus les indispensables "soins psychiatriques", à recevoir à Fresnes :

Déroulement de l'audience d'appel du 19 septembre 2012, délibéré prévu pour le 17 octobre 2012 :


Réinscription d’une avocate américaine au barreau de Paris (non publié, à venir)









ACTE V - Un cinquième procès pour avoir "giflé" le voyou-indic qui m'a frappé avec séquelles à vie

J'ai voulu prendre en photo le dénommé Mohamed Ali Mahmoudi et il m'a frappé avec pour conséquences la perte définitive de la sensibilité de ma joue droite.
Puis il revient avec deux agents de la BAC (Brigade Anti Criminelle) qui conseillent à leur indic de porter plainte pour avoir reçu une gifle qui justifierai le fait qu'il m'ait passé à tabac. Oui, nous sommes en pleine folie.







ACTE VI Un sixième procès pour avoir enregistré (et diffusé la bande son) ma juge des libertés et des peines le 14 avril 2014
Le TGI de Paris est en progrès : pour la première fois, je suis coupable !



Chapitre III : MILITANT EN QUÊTE DE PARTI

Tribulations d'un encarté P.S. (2 ans 1/2) puis encarté Parti de Gauche (2 mois), enfin encarté chez Debout La République de Dupont-Aignan (6 mois) - Tous les masques tombent, grâce à cette menace exaucée "je te ferai interner le moment venu", véritable projecteur  sur les actions des appareils de parti et leurs raisons d'être...

Campagne présidentielle 2006 - 2007 Paris XIIème pour Désirs d'Avenir et Ségolène Royal
















Campagne législative Paris 8ème circonscription 2007 Paris XIIème Parti Socialiste
Je milite pour Sandrine Mazetier. Puis elle me remercie en me conseillant une avocate "socialiste" qui me prendra 600€ et ne viendra pas au procès en appel.




Campagne municipale Parti Socialiste 2008 – Michèle Blumenthal et son Municipale Paris XIIème
Je milite avec beaucoup moins d'entrain pour ces "camarades" candidats à la municipalité. Une fois élus, ils me font expulser du restaurant social Émeraude où je prenais mes repas depuis 2003. Véridique.





Campagne des européennes 2009
Parti de Gauche –. Je quitte le PS en même temps qu'Alexis Corbières et Jean-Luc Mélenchon. Je milite avec enthousiasme pendnat 3 mois avant enfin de comprendre l'esbroufe : ils voulaient "faire une construction électorale", le Front de Gauche, pour sauver les dernières municipalités communistes et grappiller des poste d'élus : député européen pour Mélenchon, conseillers municipaux…


Campagne des régionales 2010 - Debout La République - Nicolas Dupont-Aignan

Il me paraissait honnête et sympathique, ce Nicolas Dupont-Aignan, facilement abordable. Une fois de plus, ma dénonciation d'association de malfaiteurs dont bénéficie un ancien directeur général de chez Bouygues Immobilier (Jérôme Hénin). Surtout, il refuse d'intervenir dans le refus de paiement de la pension d'invalide de guerre à la veuve d'un FFL-SAS (Gilbert Hénin). Il se prétend gaulliste. Je n'ai pas viré "à droite", comme certains me l'ont reproché, je reste dans la droite ligne du retour à la souveraineté de la France, devenu anti européen convaincu. Je découvre André-Jacques Holbecq qui m'initie à la création et circulation monétaire par le biais du site "Le café de la République". Le modérateur de ce site me bannit du site pour m'empêcher de m'exprimer.




Campagne présidentielle 2012
Avant de me lancer, je cherche à vérifier si des gens comme Dominique de Villepin, François Asselineau (UPR) ne feraient pas mieux que moi.
Dominique de Villepin : j'assiste au meeting de lancement de "République Solidaire" et insiste pour être reçu par Dominique de Villepin.
Rien à espérer de tous ces partis pour lesquels j'ai milité tout en les alertant de ce qui m'arrive !
Alors je me lance, armé des 37 000 adresses courriels des mairies achetées dans l'Internet.



Ma candidature à la présidentielle 2012











Campagne législative Paris 8ème circonscription 2012
Je négocie avec ma mère et ma sœur une avance sur héritage et paie les 3700€ pour imprimer les bulletins de vote.
Pas de tracts ni de parti, donc pas de militants. 3700€ juste pour l'amour des français. Mon parti, ce sont les gens. Campagne axée contre la corruption, bien sûr, mais surtout parce qu'un monde pourri ne permet pas de sauver la planète des désastres écologiques induits par la course effrénée au profit, par la surpopulation exponentielle, par la surconsommation.










Hors campagne, 2011 : Marine Le Pen
Son QG refuse tout contact, ne répond pas à mes courriels, coups de fil, lettre recommandée


Conclusions de la quête de parti : devenir militant, c'est comme entrer dans une secte, entrer en religion : on donne son argent, son temps en espérant, en croyant, mais on ne sert qu'à servir : s'asservir. Pendant que les caciques se servent.
Tout est parfaitement organisé pour manipuler les militants, moines, bénévoles, etc., en utilisant leurs convictions. Ils doivent surtout cotiser, faire tout le boulot pour convaincre des électeurs, des ouailles. Ils se taisent, militent et vénèrent leurs leaders, leurs gourous.
L'argent disparaît vers le haut, les programmes et slogans ne sont que des appeaux.
Pour le Vatican, cela dure depuis 2000 ans. Le parti Socialiste, depuis 1905.

Chapitre IV ORGANES RÉPUBLICAINS, de la SOCIÉTÉ  DÉTRUITS HORS SERVICE

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons." Martin Luther King
"Ce monde est dangereux à vivre. Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire". Albert Einstein

Dysfonctionnements polices, gendarmerie, Armées





Dysfonctionnements informatiques

Blogspirit.com :



CNIL :


Free.fr :

FreeBox coupée 3 semaines en septembre, le boîtier était réellement défectueux et remplacé par une neuve.
Mais de décembre 2007 à février 2007, une coupure toujours non expliquée à ce jour (août 2014), les avocats sollicités par mon assurance juridique se dérobent les uns après les autres depuis 4 ans !




Xooit.com : (à venir)


Google :




La page suivante est particulière. Si vous cliquez sur le lien ci-dessous, vous serez immédiatement redirigé vers la carte de mes visiteurs !
Ce n'est pas de mon fait. J'ai fini par éliminer ce curieux bug inattendu en supprimant la carte des visiteurs. Google ne voudrait pas afficher mes réclamations ?
Vous pouvez consulter la lettre à partir de mes 2 blogues de secours avant que Google achète iPage.com et WordPress.com :
et :


Réseaux sociaux :

Facebook, NetLog, Linked-In, Google+, etc.

Parinux (OS Ubuntu de Paris, à venir) :

Dysfonctionnement administratifs

Mairie, Médiateurs, associations bidons, CAF, CNAV…



Ce qui s'est passé au restaurant social où je mange depuis 2003 : provocations et expulsion arbitraire. L'article se retrouve tronqué sous Internet Explorer qui pose problème avec Blogger, pas avec les copies de secours. Il est parfaitement lisible pour tous les hébergeurs avec Safari, Chrome ou Firefox, on peut le lire en entier ici :
copie chez WordPress :

copie chez iPage.com :






Autorités, élus, président de la République :











Chapitre V : MOTS PENSÉS

Quelques réflexions éparses, sujets divers. Des mots pour penser, certains ayant du mal à panser. Premiers essais parfois naïfs lors de la création de ce blog en 2006.

Géopolitique








Spiritualité




Politique – Essais




Définition de l'être humain, destructions de l'avoir 


Écologie
"SOS-ici vaisseau-Terre-graves-avaries-pertes-eau-énergie-pannes-climatisation-demandons-où-atterrir-SOS-ici-vaisseau-Terre-graves-avaries-pertes-eau-énergie-pannes-climatisation-demandons-où-atterrir-SOS…"

Banquet aux frais de la banquise par Dana Lang Janin

Économie, Finance








Culture







Santé, handicaps
Maux pansés par mots pensés.
















Justice innée, Droit acquis
Je n'y connais rien en droit, seulement en justice. 5ème année de droit pénal et constitutionnel, quand même, pas en fac mais in vivo, au Palais.
L'une des armes les plus puissantes contre la corruption est la peine de mort prévue dans la constitution du 24 juin 1793 :
"Le peuple français, convaincu que l'oubli et le mépris des droits naturels de l'homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d'exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ;
afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat la règle de ses devoirs ; le législateur l'objet de sa mission.
- En conséquence, il proclame, en présence de l'Être suprême, la déclaration suivante des droits de l'homme et du citoyen.
Article 27. - Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l'instant mis à mort par les hommes libres
…"










Logement



Correspondances en souffrances








Chapitre VI : A.F.P. AGENCE FRANC PARLER
(communément appelée Agence Franc-Patrice)
Tous les partis sont du côté de l'intérêt personnel, le plus friqué l'emporte. Nous sommes tous, militants, militaires, policiers, gendarmes, coiffeurs, médecins, psychiatres, coursiers, dealers, secrétaires, etc., leurs esclaves.
Les oligarques ne font rien d'autre que terroriser ou appâter. Je l'ai découvert à travers mes persécutions physiques, financières. J'ai fini par comprendre et il est de mon devoir de l'écrire.
D'abord, mes sources les plus fréquentées, abonnez-vous à leurs bulletins (newsletters en franglish).

Liens infos alternatives en français, actualités réjouissantes, géopolitique fracassante, etc.

Santé :


Médiapart est bien sûr exclu, comme TF1, le Canard Enchaîné...

USA ( anglais)

Moyen-Orient (français – arabe)

Ensuite, mes articles à moi tout seul

Actualités :





























Chapitre VII : ÉPILOGUE, DERNIER MONDE

Un autre monde est donc absolument nécessaire, pour qu'il ne soit pas le dernier.
Il ne s'agit plus de "s'indigner", nous ne pouvons faire confiance à aucun parti actuel, à aucune institution, non pas parce que la République française est mal construite, mais parce qu'elle est aujourd'hui complètement ravagée, détruite, uniquement par la corruption.
Il faut comprendre que la généralisation de la corruption dans le monde est inversement  proportionnelle aux possibilités de s'enrichir par les voies légales de l'économie réelle.
La pression du profit est telle que rien n'arrête cette machine infernale qui ressemble à un bulldozer qui grossirait sans cesse en rabotant une planète qui finirait par devenir plus petite que ce bulldozer. Une machine tellement immense que l'avant et l'arrière des chenilles ne reposent plus au sol, le bulldozer se balance, les pilotes sont éjectés et la machine devenue folle continue à raboter par à-coups.
C'est ce monstre qu'il faut éliminer. Puis la surpopulation, la surconsommation.

La Vème République vole, pille et tue


JJN au pays des merveilles (article supprimé à la demande de l'intéressé)


Michel F. au pays des merveilles (article supprimé à la demande de l'intéressé)






Chantal Cottet au pays des merveilles (article supprimé à la demande de l'intéressé)




Chapitre VIII : AVE CONNARDS, MORITURI TE SALUTANT

On n'a rien à gagner en luttant contre ceux qui n'ont rien à perdre.
Ce premier siècle du 3ème millénaire serait aussi le dernier.
Ce n'est pas moi qui l'affirme, c'est aujourd'hui la majorité des plus éminents scientifiques de par le monde.
Un millénaire qui dure un siècle, il fallait le génie de l'espèce humaine pour l'inventer.
Ce livre n'est donc pas destiné à être publié, faute de futurs historiens et archéologues.


donc, FIN